News Résultats en direct
Real Madrid vs Liverpool

Real Madrid - Sergio Ramos se moque de Loris Karius et Mohamed Salah

17:14 UTC+2 05/06/2018
Sergio Ramos Mohamed Salah Real Madrid Liverpool 2017-18
Le capitaine du Real Madrid a fait preuve d'un détachement surprenant en commentant les situations de Loris Karius et Mohamed Salah.

L'histoire retiendra que Sergio Ramos a été l'homme de cette finale de Ligue des champions entre le Real Madrid et Liverpool, remporté par la Maison Blanche (3-1) pour un troisième sacre consécutif du club le plus titré de l'histoire.

En provoquant la blessure du meilleur joueur de Liverpool - contraint de sortir - Ramos avait déjà engendré une pluie de critiques contre lui. Mais la lecture de son match a encore été modifiée lundi soir, lorsque des rapports médicaux ont indiqué que le gardien des Reds Loris Karius souffrait d'une commotion cérébrale au moment où il a fait deux erreurs énormes - coûtant deux buts - face à Karim Benzema puis Gareth Bale.

Ces mêmes rapports médicaux précisent que le niveau de concentration de Karius a pu être détériorié. Et tout porte à croire que c'est un choc avec Ramos en début de seconde période qui a provoqué ce problème à la tête.

Interrogé sur l'actualité, Sergio Ramos a répondu par le sarcasme. Il s'est montré détaché concernant Salah, d'abord, alors que l'Egyptien avait tenu de son côté à le dédouaner. "Mince. On y accorde beaucoup d'attention, à cette affaire Salah", a-t-il lâché dans des propos relayés par Cuatro. "Je ne voulais pas parler parce que tout est amplifié, je vois bien le jeu, il m'attrape le bras en premier et je suis tombé de l'autre côté, la blessure est survenue à l'autre bras et on m'a dit que je lui ai fait une prise de judo".

Et l'Espagnol a poussé le vice en maniant l'ironie sur le gardien des Reds. "Après, que le gardien ai dit que je l'ai étourdi avec un choc... Il ne manquerait plus que Firmino dise qu'il a eu un rhume parce qu'une goutte de ma sueur est tombée sur lui".

"J'ai parlé avec Salah par messages, il était plutôt bien, il aurait pu jouer s'il avait eu une injection pour la seconde mi-temps, je l'ai fait parfois", a t-il poursuivi. "Mais quand Ramos fait quelque chose comme ça, ça colle un peu plus. Je ne sais pas si c'est parce qu'il est à Madrid depuis si longtemps et qu'il gagne depuis si longtemps que les gens le regardent différemment".