Real Madrid - Sergio Ramos : "Pour en arriver là, il a fallu beaucoup de genoux ensanglantés"

Commentaires()
Getty Images
Dans un entretien à France Football, le capitaine Merengue a livré ses confessions à propos de la réussite du Real mais aussi sa relation avec Zidane.

Présent dans la liste des 30 du Ballon d'Or après une nouvelle année très riche sur le plan du palmarès, Sergio Ramos est le capitaine d'un Real Madrid qui trône sur le football européen. Après la douzième Ligue des Champions remportée en juin dernier face à la Juventus, le défenseur central est entré un peu plus dans l'histoire du club. 

Emre Can flatté par l'intérêt de la Juventus

L'article continue ci-dessous

Pour autant, il n'explique pas cette réussite comme un facteur évident. Derrrière les titres, il y a eu beaucoup de travail, comme il l'a raconté à France Football. "Certains veulent faire croire qu'au Real, on nous a tout donné comme ça, sans effort. Que les titres nous ont été offerts, alors que l'histoire de ce club, et la nôtre en particulier, s'est construite sur beaucoup de sacrifices. Pour en arriver là, il a fallu de nombreux terrains de terre et beaucoup de genoux ensanglantés..."

"Je vis une belle amitié avec Zidane"

Malgré tout, si les Merengue en sont là aujourd'hui c'est aussi grâce à leur entraîneur qui a franchi les étapes à vitesse grand V : Zinédine Zidane. Sergio Ramos n'a pas manqué de vanter ses qualités en estimant même qu'il est devenu un ami proche "C'est vrai que je suis quelqu'un de fidèle, et avec Zizou, c'est très simple car tous deux nous nous parlons franchement. Quand j'ai un ami, c'est pour toute la vie, et avec le "mister", je vis une belle amitié. Bien au-delà du respect professionnel que nous ressentons l'un pour l'autre. Comme l'a dit un jour Maradona : "C'est ou noir ou blanc, jamais gris !" Avec Zizou, nous sommes comme ça. Dans la franchise et dans la transparence. Nous ne nous cachons jamais rien."

Enfin, le capitaine madrilène, latéral de formation mais reconverti dans l'axe est revenu sur sa présence dans la sélection du Ballon d'Or. Une récompense qu'il apprécie. "Je suis très heureux d'être sélectionné de nouveau. Les prix individuels soulignent le travail collectif, mais cela procure aussi un bien-être personnel. Parce que quand tu vis pour le football, que tu lui dédies tant d'efforts, tant d'heures, que, finalement, tu fais défaut à ta famille, eh bien ce genre de reconnaissance te fait extrêmement plaisir."

Prochain article:
Barça-Levante 3-0, avec un Dembelé de gala, le Barça renverse Levante
Prochain article:
Les regrets de Cassano : "J'aurais pu avoir le niveau de Messi"
Prochain article:
RUMEUR, le Barça vise Carlos Vela cet hiver
Prochain article:
Le Mondial 2022 avec 48 équipes ?
Prochain article:
Manchester United, Pogba : "Les choses sont plus faciles pour tout le monde"
Fermer