News Résultats en direct
Real Madrid vs Barcelone

Ramos : "Je serai un joueur de Séville jusqu'à ma mort"

12:56 UTC+2 10/04/2021
Sergio Ramos Real Madrid 2020-21
Le défenseur central légendaire du Real Madrid assure être très attaché à sa région d'origine, lui qui a débuté sa carrière avec Séville.

Sergio Ramos s'est ouvert sur sa relation avec le club de sa ville natale et son ancienne équipe de Séville, admettant qu'il a été blessé émotionnellement par les retombées de son transfert au Real Madrid.

Le défenseur central a quitté son club d'enfance pour les Blancos en 2005, où il a connu un succès quasi inégalé au niveau national et continental, ainsi qu'une Coupe du monde avec l'équipe nationale espagnole, dont il est le capitaine.

Mais la manière dont le défenseur a quitté l'Andalousie a laissé des traces dans le psychisme du joueur et de son ancien terrain de jeu. Ramos et Séville se rejettent mutuellement la responsabilité de son départ, mais le premier admet que le second reste dans son cœur malgré tous les "mensonges".

"Je sais ce qu'est Séville et ce que ressentent les fans, a déclaré le défenseur central dans son documentaire Amazon The Legend of Sergio Ramos. Personne ne peut me le dire, car je l'ai vécu depuis que je suis jeune.

"Toutes les informations ont été manipulées, et ils ont menti à Séville. C'était douloureux, non seulement pour moi mais aussi pour ma famille. Je ne leur pardonnerai jamais la douleur que mes grands-parents ont endurée, pour mes parents, qui ne peuvent pas retourner au stade de Séville.

"J'ai fait des erreurs dans ma vie et l'une des plus grandes a été de ne pas expliquer publiquement [le transfert]. J'ai laissé les autres raconter l'histoire à ma place.

"Ma signature a fait l'objet d'un accord complet entre les clubs ; le Real Madrid n'a pas rempli une clause, comme on l'a dit. Cela signifie que les fans ne m'ont pas donné la même affection que j'ai toujours eue et que j'aurai toujours pour le club."

Après avoir connu une superbe saison avec le FC Séville en 2004-2005, Ramos était considéré comme la pierre angulaire de l'avenir du club, et l'on parlait souvent de la signature d'un "contrat à vie" pour le garder.

Mais les demandes pour un salaire plus élevé sont restées lettre morte, avant que Madrid - occupé à construire une équipe à gros budget sous la direction de Florentino Perez - ne fasse une offre importante pour le joueur.

Par la suite, les comptes ne sont pas clairs sur la question de savoir si le président du club, José Maria del Nido, a approuvé le transfert contre la volonté de Ramos ou si le défenseur a fait pression pour obtenir l'accord, mais le résultat final est le départ de Ramos pour le Santiago Bernabeu.

Dans le sillage d'un départ tout aussi raté pour Jose Antonio Reyes, les supporters se sont retournés contre Ramos, s'assurant qu'à chaque fois qu'il revenait dans le club de son enfance, il était accueilli avec hostilité, une atmosphère qui, selon lui, a empêché sa famille d'assister aux matchs au stade Ramon Sanchez Pizjuan.

Avec le recul, Ramos admet qu'il aurait aimé être plus transparent sur son départ, mais qu'il ne regrette pas d'avoir pris la décision de rejoindre Madrid au moment où il l'a fait.

"Je prendrais mille fois la même décision, mais je ne laisserais jamais personne raconter l'histoire qui a été racontée à l'époque", a-t-il ajouté.

"À ce jour, je peux toujours dire que j'ai joué pour Séville et que je serai toujours un joueur de Séville jusqu'à ma mort, mais je peux aussi dire fièrement que je suis capitaine du Real Madrid et de l'Espagne."