Quand Manchester United a préféré Lindelof à Van Dijk

Commentaires (0)
Victor Lindelof Virgil van Dijk
Getty
Cadre de Liverpool, Van Dijk aurait pu rejoindre Manchester United en 2017 avant que le club ne choisisse Lindelof.

On dit souvent qu’une carrière ne tient pas à grand-chose et ce n’est pas Virgil van Dijk qui dira le contraire. Devenu une référence mondial à son poste, le défenseur néerlandais s’est imposé comme le patron du Liverpool de Jurgen Klopp.

Avec les Reds, il a gagné la Ligue des Champions en 2019 et la Premier League, une première depuis 30 ans pour le club de Liverpool. Mais toute cette histoire aurait pu ne jamais exister si Manchester United avait fait un autre choix durant l’été 2017.

Souhaitant retrouver un certain standing depuis le départ de Sir Alex Ferguson, les Red Devils ont misé sur José Mourinho en 2016. Conscient des difficultés défensives de son équipe, l’entraîneur portugais souhaite se renforcer et regarde du côté de Southampton, équipe à la mode avec de nombreux joueurs à fort potentiel. Parmi eux, un certain Virgil van Dijk.

"Je me souviens qu'à la fin de son aventure à Southampton, nous étions sur le banc ensemble à Chelsea, a raconté Charlie Austin à talkSPORT. Je me suis assis à côté de lui et je lui ai dit 'Virgil, qu'est-ce qui se passe? Un club comme Manchester United devrait miser sur toi !'

"Il a dit 'Tu sais, cet été c’était entre moi et Lindelof et ils ont signé Lindelof'. Quand il m’a dit ça, j’ai dit 'Tu plaisantes !' je ne pouvais pas y croire, j’étais stupéfait. On parlait de lui pour aller là-bas et ils ont préféré signer Lindelof."

Souhaitant quitter Southampton durant l'été 2017 pour rejoindre Liverpool, le défenseur néerlandais a dû faire face à l'instransigeance des dirigeants des Saints et du nouvel entraîneur Mauricio Pellegrino, successeur de Claude Puel.

"Le manager était [Mauricio] Pellegrino à l’époque et venait d'arriver, et cet été, il [Van Dijk] cherchait à partir."

L'article continue ci-dessous

"Je me souviens qu'il [Pellegrino] a regroupé tout le monde à l'entraînement, y compris Virgil, il est juste sorti et a dit 'écoutez les gars, Virgil veut partir, nous ne souhaitons pas le vendre et il a dit qu’il ne jouerait pas, donc il ne va pas s'entraîner avec nous'. C'était devant tout le monde. Il ne s’agissait pas d'un avertissement de la part du coach. Cela marquait juste son autorité."

"Finalement, Van Dijk n’a pas bougé cet été et deux jours après que le mercato a été fermé, Virgil était de nouveau dans le groupe. Il s'est excusé auprès du groupe, mais nous ne lui en voulions pas et on se disait 'c’est normal, tu étais annoncé à Liverpool et tu voulais y aller.'"

Finalement, le deal entre Southampton et Liverpool n'a été repoussé que de six mois puisque durant le mercato hivernal 2018, les Reds ont sorti le chèque pour faire de Van Dijk le défenseur le plus cher du monde.

Fermer