News Résultats en direct
PSG

PSG, Wenger : "Je suis heureux que Neymar reste"

12:40 UTC+2 03/09/2019
Arsene Wenger 2018
L'ancien entraîneur d'Arsenal a commenté l'issue du dossier Neymar et a confessé avoir reçu des propositions pour entraîner un nouveau club.

La clôture du mercato estival scelle définitivement le sort de Neymar. Annoncé sur le départ du Paris Saint-Germain tout au long de l'été, notamment en direction du FC Barcelone, l'international brésilien va rester au moins six mois supplémentaires chez le champion de France en titre. Leonardo avait déjà tué le suspens vendredi soir après la victoire contre Metz admettant que le Barça était loin de répondre aux exigences du PSG.

Arsène Wenger s'est exprimé sur la fin du feuilleton Neymar. Le Français est heureux de voir le Brésilien rester au PSG : "Je crois que Neymar fait partie des meilleurs joueurs au monde, et je suis content qu’il reste au PSG. Quand tu perds un des deux ou trois meilleurs joueurs au monde, une loi d’un autre milieu veut que l’année d’après, tu perds l’autre. Il est très difficile d’avoir les joueurs qui font la différence, même quand vous avez beaucoup d’argent".

"Je ne me sens pas prêt"

"Quand vous les avez, il faut surtout les garder. Et pour le garder, il vaut mieux lui faire comprendre qu’il est important pour vous que d’ouvrir la porte. Il vous en voudra un peu mais vous le récupérez. Une fois que vous ouvrez la porte et que ça se termine par des négociations interminables, c’est toujours beaucoup plus difficile de recoller les morceaux", a ajouté l'ancien technicien des Gunners, des propos relayés par beIN Sports.

Arsène Wenger a confessé avoir reçu des propositions pour entraîner qu'il a décidé de refuser : "J'ai rejeté certaines offres intéressantes parce que je ne me sentais pas prêt. J'ai peut-être réalisé à quel point j'étais dans ma propre bulle, m'éloignant du reste du monde lorsque j'entraînais au plus haut niveau. «Mettre un peu de distance entre moi et notre monde m'a fait hésiter à retourner si rapidement sur un banc de touche".

"Je l'ai fait pendant 35 ans sans interruption. J'ai donc pu quitter la bulle et ouvrir les yeux et cela m'a pris du temps. Tu me reverras dans un club, sur un banc de touche, à nouveau mais je ne sais pas quand exactement", a ajouté l'ancien entraîneur de l'AS Monaco. Après plus de vingt ans sur le banc d'Arsenal, Arsène Wenger a connu une année sabbatique et semble vouloir en réaliser une seconde pour recharger les batteries.