PSG - Unai Emery : "Il faut savoir être patient"

Commentaires()
Getty Images
Unai Emery était en conférence de presse avant la réception de Metz pour la 29e journée. L'occasion de surtout revenir sur la défaite face au Real.

Sur le groupe : 

Après l’entraînement d’hier quelques joueurs ont eu des douleurs. Dire maintenant qu'ils sont prêts, c’est difficile. Jeudi il manquait Pastore, Rabiot et Marquinhos. Cavani est suspendu pour le match de samedi contre Metz mais on va voir l’entraînement du jour.

PSG - La presse espagnole envoie Neymar au Real et au Barça

Remotiver les troupes :

Nous avons fini la compétition en Ligue des champions, samedi nous avons besoin de faire un match avec une victoire, avec les supporters au Parc. Les joueurs qui se sont entraînés l’ont fait dans l’optique de vite se changer les idées. Ils sont déjà très impliqués.

Quand tous les joueurs portent le maillot du PSG, ils ont des responsabilités. C’est pour ça que j’ai aimé l’état d’esprit de mes joueurs jeudi à l’entraînement. Nous avons encore la Coupe de la Ligue et la Coupe de France même si le titre de champion n’est plus un objectif.

Le vestiaire :

Ce sont des joueurs qui sont là depuis longtemps. Ils ont connu de bons et de mauvais moments et là ils connaissent un mauvais moment. Mais ils peuvent surmonter très vite ce sentiment. Mais quand il y a des objectifs, on travaille et on laisse derrière ce qui s’est passé.

Jeudi j’ai parlé avec Antero, qui lui a parlé avec les joueurs individuellement. Il m’a dit que Draxler ne voulait pas dire ce qu’il a dit. À chaud, on dit souvent des choses qu’on ne veut pas dire. Les joueurs sont jeunes et après le match, quand ils sont chauds, avec la déception, ils peuvent dire certains propos qui ne reflètent pas leur pensée.

Julian Draxler 06032018

Analyse après le Real :

D’abord il y a des déceptions. Après on a l’exigence de travailler plus, de surmonter cette performance qui n’a pas atteint nos attentes en tant qu’équipe et individuellement.

Sacchi a une grande expérience, il connaît très bien le football. Le PSG est dans le même processus que les grands clubs, il veut aller plus vite mais parfois en allant vite….il faut savoir être patient. Ce processus c’est gagner, perdre, de jouer de gros matches pour grandir. Le PSG a un projet très solide, je crois en ce projet, le club va progresser. L’équipe, avec la patience, va sur le bon chemin.

Sur son potentiel départ :

C’est normal les critiques, que je le veuille ou non. Le plus important c’est l’analyse que nous pouvons faire, l’amélioration du groupe. Je pense collectif, je pense au club. Le futur pour moi c’est demain. La C1 était importante mais il reste d’autres objectifs Je ne suis pas inquiet pour mon futur personnel, je suis inquiet de savoir comment mon équipe peut retrouver la performance.

Aujourd’hui nous sommes en mars, il reste 2 mois et demi et il peut se passer beaucoup de choses. Mon envie, ma passion c’est le football et c’est pour ça que je suis très motivé pour le match de demain. C’est une occasion d'effectuer un bon match, une victoire et de continuer notre chemin. Je ne pense pas à mon futur. Ma préoccupation principale c’est de penser au match suivant.

Sabrina Belalmi, au Camp des Loges 

L'article continue ci-dessous

 

 

 

Fermer