PSG - Thomas Tuchel : "C’est très, très grave pour nous"

Commentaires()
(C)Getty Images
L'entraîneur parisien a fait le point sur les dossiers chauds du PSG (mercato, Rabiot) avant le 16e de finale de Coupe de France contre Strasbourg.

Le point sur le groupe et notamment les blessés. Pouvons-nous en savoir plus sur la situation de Marco Verratti, touché contre Guingamp ?

Thomas Tuchel : Pas de chose nouvelle concernant Marco (Verratti), c’était la même après Guingamp on doit attendre après la première semaine pour être plus précis. Kimpembe a fait l’entraînement avec nous, c’était bien mais le match de demain c’est encore trop tôt. Layvin Kurzawa est malade et ne jouera pas non plus. Cavani a ressenti une gêne au mollet mais je pense qu’il sera disponible demain. 

Concernant le cas d'Adrien Rabiot, est-il possible de le voir réintégrer le groupe sous peu ? 

J’ai déjà beaucoup trop parlé d’Adrien et de ce sujet. Je peux seulement répéter que c’est une chose entre le club et lui.

Vous vous retrouvez à bricoler au milieu de terrain, cela ne doit pas être simple...

Julian Draxler a la qualité pour jouer avec nous parce qu’il peut s’adapter et qu’il est très très fiable à plusieurs postes. Dani Alves jouera au milieu face à Strasbourg, avec sa qualité et sa mentalité il a fait des entraînements incroyables. Draxler a un profil plus offensif que lui et Marquinhos.

Julian Draxler PSG

Edinson Cavani a réalisé une seconde période pleine contre Guingamp (trois buts, trois passes décisives). Êtes-vous satisfait de son implication ? 

La meilleure qualité de Cavani est sa mentalité, il travaille toujours pour l’équipe. Je veux qu’il joue très proche du but adverse, qu’il soit toujours dans le camp adverse afin qu’il soit très agressif. Kylian est un peu différent dans ses qualités mais les deux aiment marquer, ils ont toujours la faim de marquer. C’est normal pour un attaquant de se sentir seul sur certaines minutes, sur certains matches. On doit rester patient. 


"Nous sommes le 21 janvier et nous avons des besoins. On a perdu Adrien Rabiot, Lass Diarra et Marco Verratti, la situation ne s’est pas améliorée"


À propos de vos recherches d'un milieu défensif, avez-vous avancé à dix jours de la fin du mercato hivernal ?

C’est super difficile on cherche depuis l’été dernier. Nous sommes le 21 janvier et nous avons des besoins. On a perdu Adrien Rabiot, Lass Diarra et Marco Verratti, la situation ne s’est pas améliorée.

Le profil recherché a-t-il évolué avec la blessure de Marco Verratti ?

On reste avec notre décision car Marco revient dans quelques semaines. On reste avec notre choix de base. On a récupéré Dani Alves sur ce poste mais c’est très, très grave pour nous. Qui je veux ? Oui oui je sais. Malheureusement je ne peux pas vous le dire (rires).

Strasbourg représente-t-il un adversaire dangereux pour votre 16e de finale de Coupe de France ?

C’est la deuxième meilleure attaque de L1, ils sont aussi très forts dans le jeu défensif, ils sont dans une phase avec quatre victoires d’affilée à l’extérieur. On en a fait l’expérience là-bas que c’est très sérieux et agressif. C’était très difficile pour avoir des occasions et marquer. C’est un grand défi de jouer contre Strasbourg. On doit jouer à un top niveau.

Quelle saveur possède la Coupe de France à vos yeux ?

Je veux la gagner. On m’a dit que c’était extraordinaire de faire une finale de coupe, notamment parce que c’est au Stade de France. Je n’y suis allé qu’une fois pour observer un match. Nous avons eu une dure leçon contre Guingamp en Coupe de la Ligue. C’est très important pour nous de continuer à gagner.

Fermer