PSG-Reims : La prestation la plus aboutie (et collective) des Parisiens

Edinson Cavani PSG Reims Ligue 1 26092018
Getty
Le PSG s'est fait peur au début mais un bon coaching de Tuchel a permis une réaction rapide et maitrisée de Paris, avec un Cavani en maestro.

Collectivement, la réception de Reims a été la performance la plus aboutie du PSG (4-1) depuis le début de saison. Malgré un taux de 100% de victoires, les Parisiens ont toujours laissé les observateurs sur leur faim, tant sur le plan tactique que technique. Tuchel avait prévenu, il mettrait peut-être en place le 4-2-3-1 dès l’entame du match et il l’a fait. Avec réussite.

Pour son septième match en championnat, l’Allemand a mené son équipe à une victoire. Un record non négligeable, car lors du précédent record (il a été le premier entraineur à avoir remporté cinq rencontres depuis sa prise de fonction), il avait balayé d’un revers de main cette distinction individuelle :  "Nous sommes très heureux d'être l'équipe qui bat ce record. C'était aujourd'hui un grand objectif, une grande motivation pour nous de gagner pour inscrire l'équipe dans l'histoire du club. C'est le moment de nous améliorer dans la durée" , expliquait-il à l’issue du match. Une reconnaissance collective qui lui tient à cœur.

Car il n’a eu de cesse de répéter, depuis sa première présentation, que les individualités ne pouvaient pas remporter de titres s’ils ne se mettaient pas au service du collectif, à l’image d’un Neymar qui rêve du Ballon d’Or mais qui ne pourrait l’obtenir que si son club accomplit de grandes choses. C’est la raison pour laquelle il œuvre dans l’ombre pour instaurer un climat de solidarité :  " Un rapprochement (entre Cavani et Neymar, ndlr) grâce à moi  ?" a demandé le coach : "Je ne sais pas, il faut demander aux joueurs (rires). C'est très important que les grands joueurs comme "Ney" et "Edi" soient ensemble, vivent ensemble, jouent ensemble et respectent les autres. Pour moi c'est très important. Je sens que les deux, avec Kylian (Mbappé) et aussi Angel (Di Maria), forment un groupe qui veut gagner de grandes choses et s'améliorer ensemble. Je vais toujours leur dire que c'est très important que cela reste comme ça."

Neymar PSG Reims Ligue 1 26092018

L'article continue ci-dessous

Neymar s'est plus appliqué sur les tâches défensives

Une méthode qui, pour cette rencontre, a fonctionné. Avec Neymar repositionné en 10 dès l'entame du match, il contribue à ce que le Brésilien distribue plus à ses coéquipiers, à l’image de ses cinq centres tentés dans le jeu, soit le meilleur total avec Moussa Diaby. Défensivement, il a récupéré 7 ballons face à Reims, soit sa meilleure performance depuis le début de saison toutes compétitions confondues. L’ancien barcelonais est plus percutant en tant que meneur de jeu et cela s’en ressent dans son jeu. Auteur d’un but sur pénalty (qu’il a transformé sereinement), il a également été au début de l’action sur le but de Thomas Meunier, lorsqu’il a servi Moussa Diaby.

Double buteur aussi, Edinson Cavani a retrouvé le chemin des filets alors que l’on n’avait plus vu El Matador marquer depuis deux journées. Au-delà de la très maigre période de disette du meilleur buteur de l’histoire du club, il était apparu en manque de confiance devant le but. Pourtant c’est bien lui qui a permis à son équipe de mettre 3 buts sur les 4. Il a d’abord réagi très vite après l’ouverture du score rémoise, provoqué un pénalty transformé dans la foulée par Neymar, mais aussi fait le break avec son doublé. S’il n’avait pas trouvé la transversale à la 90è, il aurait pu inscrire un triplé. L’Uruguayen s’est senti tellement à l’aise qu’il a tenté le plus grand nombre de tirs. Sur son second but, lorsque Mendy renvoie la balle à ses pieds, il n’a pas réfléchi mais agi sans réfléchir. Ces derniers temps, il avait plutôt tendance à trop se focaliser sur son action devant le but. La relation avec le numéro 10 a été plus simple mais il faudra composer également avec Mbappé qui revient pour le déplacement à Nice, ce samedi.

Quatre buts marqués à la maison, un nouveau record battu, des jeunes (Dagba, N’Soki et Diaby) qui ont prouvé qu’ils avaient leur place dans cette équipe, tous les éléments sont réunis pour un déplacement prometteur à Nice, mais surtout, pour la prochain échéance européenne, mercredi prochain face à l’Etoile Rouge de Belgrade.

Fermer