PSG-Reims (0-2), David Guion : "La victoire d'un groupe"

Commentaires()
Getty
L'entraîneur rémois était évidemment ravi de la prestation de ses hommes qui ont mis fin à la série d’invincibilité du PSG en L1 au Parc (22 matches).

Vous avez fait tomber le Paris Saint-Germain avec la manière. Que retenez-vous de cette victoire ?

David Guion : Il faut retenir la victoire d’un groupe, depuis le début de la saison on travaille ensemble, je savais que les joueurs allaient remplir leur mission. Je suis très heureux de voir ces joueurs organisés qui ont répondu au plan à la lettre.

PSG-Reims : Keylor Navas n'est plus invincible

Le PSG n’a pas été aussi étouffant que d’habitude en Ligue 1. C’était une surprise pour vous ?

On se doutait qu’ils allaient jouer comme ça, il y avait de la qualité quand même sur le terrain. Le PSG a un grand groupe, il faut les respecter.

À quel moment avez-vous pris conscience qu’il y avait un coup à jouer ce soir ?

On a senti au bout d’un quart d’heure qu’on pouvait les mettre en difficulté, on a démarré timidement. On a saisi notre chance sur un centre, on n’a pas pu faire le break avant la mi-temps mais nous sommes restés organisés. Il y a eu le poteau de Rémi (Oudin) puis ce magnifique but de Boulaye (Dia). Sur l’ensemble de la partie, le succès n’est pas immérité.

L'article continue ci-dessous

PSG Reims Ligue 1 25092019

Cette saison, vous avez battu Lille, l’OM et le PSG. Est-ce un défi alléchant de faire tomber les gros à Reims ?

C’est une de nos caractéristiques, on avait performé contre les gros la saison dernière aussi, j’ai un groupe ambitieux et jeune, j’ai envie que mes joueurs affichent encore plus de personnalité et de caractère lors des matches.

Vous êtes la meilleure défense de Ligue 1, le genre de statistique qui fait plaisir à un entraîneur…

Cette année nous sommes dans la continuité, pour bâtir des succès il faut avoir des fondations solides et ça nous permet de bien voyager.

Neymar a semblé agacé à quelques reprises sur le terrain. Aviez-vous donné des consignes pour un traitement spécial ?

Non et puis je n’aime pas trop le voir énervé car d’habitude, quand il est comme ça, il peut faire mal.

Propos recueillis par Adrien Mathieu, au Parc des Princes.

Fermer