PSG, Pastore : "Pour aller au Mondial, j'ai besoin de jouer plus"

Commentaires()
(C)Getty Images
Le milieu parisien Javier Pastore a une fois de plus affiché ses velleités de départ afin de maximiser ses chances de disputer le Mondial.

Partira ou partira pas ? Javier Pastore continue d'entretenir le flou concernant son avenir. Mais, à quatre jours de la fermeture du marché des transferts, El Flaco a clairement mis en avant la tendance en cours. Pour lui, un départ s'impose comme la meilleure solution s'il n'obtient pas la garantie d'un temps de jeu plus conséquent.

Al-Khelaifi réagit aux rumeurs sur Neymar

"Je ne sais pas ce que je vais faire. Je suis dans une situation difficile, et j'ai un choix difficile à faire. Ici, je suis très bien. Je suis très content et c'est ma ville. Je n'ai encore rien décidé, a-t-il d'abord déclaré juste après le match victorieux contre Montpellier. L'unique chose que je veux c'est de jouer beaucoup plus pour essayer d'aller au Mondial. Si je ne suis pas dans cette liste en fin de saison, que je reste ici et que je ne joue pas, cela me trottera dans la tête jusqu'à la fin de ma carrière. Je n'aurais alors pas tout fait pour aller au Mondial". 

L'article continue ci-dessous

"Avec le club, on va essayer de trouver un accord"

Ce que l'international albiceleste regrette le plus actuellement c'est qu'il n'est sollicité par Emery que lorsque celui-ci se trouve à court d'options. Il est tributaire des évènements qu'il ne contrôle pas et cela ne l'arrange pas du tout. "Lors des dernières convocations, le sélectionneur ne m'a pas appelé. Et c'est normal, car en Argentine, il y a beaucoup de bons joueurs. On doit toujours être compétitif pour avoir plus de chances. Et ici, je ne le suis pas, a-t-il tonné. Je dois toujours d'attendre que quelqu'un soit suspendu, ou se blesse pour pouvoir jouer. Ce n'est pas joli".

Enfin, le milieu parisien a encore une fois affirmé que l'Italie restait sa destination préférentielle s'il venait à quitter la capitale française : "Ca dépend aussi dans quel club je vais aller. Il faut voir si ce club a vraiment besoin de moi. Partir pour partir, cela ne sert à rien, sinon je resterai ici toute ma vie. Si je veux partir, c'est normal que je veuille aller en Italie. Car c'est un championnat que je connais et ma famille s'est plu là-bas. Mais, je ne sais pas encore. On va essayer de trouver un accord".

Propos recueillis par Sabrina Belalmi au Parc des Princes 

Fermer