News Résultats en direct
PSG

PSG-OM : Un Di Maria de feu qui ferait (presque) oublier Neymar ?

08:13 UTC+1 01/03/2018
Angel Di Maria PSG Marseille Coupe de France 28022018
Neymar étant déclaré forfait pour la réception du Real, Di Maria est sur le pont. A droite, à gauche, rien ne l'arrête, surtout pas face à l'OM.

Avec ou sans Neymar, le tarif a été le même face à l'OM en quarts de finales de Coupe de France : 3-0. Et le héros du soir s'appelle Angel Di Maria. Auteur d'un doublé, il a tout de même rassuré les supporters parisiens quant à sa capacité à prendre le relais face au Real mardi prochain au Parc des Princes. 

PSG, Nasser Al-Khelaifi : "Neymar ? L'opération était notre seule option"

Aligné à gauche plutôt qu'à droite, Fideo n'en a pas moins déçu sur le terrain. Impliqué dans 15 buts en 11 matches de Coupe de France (8 buts, 7 passes décisives), il comptabilise à ce jour 12 buts et 6 passes décisives toutes compétitions confondues. Des statistiques qui donnent le vertige. Mis sur le banc à Madrid, il sait désormais que ce ne sera pas la même histoire lors du match retour. En manque d'efficacité offensive au Bernabeu, le Parisien le plus décisif en 2018 continue de se chauffer tranquillement. Pourtant, les nombreux ballons et les duels perdus en début de match ne jouaient pas en sa faveur.

"A droite, à gauche, il fait de bons matches"

Mais au final, la dynamique de l'ancien mancunien plait à Emery :  "Il a marqué et c'est bon pour sa confiance et celle de l'équipe. Il a fait un bon match, il peut jouer à droite comme à gauche. On a changé au bout de 30 minutes pour donner plus de profondeur et pour travailler avec les latéraux. Kylian peut rentrer à l'intérieur quand il est à gauche et Di Maria peut rentrer à l'intérieur quand il est à droite. Il fait des bons matches à droite et à gauche". Une bonne nouvelle 6 jours avant la Ligue des Champions. L'ancien madrilène se sent néamoins plus à l'aise sur la droite comme en témoigne la zone de passes qui montre le plus de réussite. Effectivement, il a échangé 11 passes durant la partie avec Verratti (qui a été un élément important dans la fluidité du jeu face à Marseille, ce mercredi soir), soit son plus grand total. 

Mais comme tenait à le rappeler Verratti à l'issue du match, cela n'est pas une surprise pour ses coéquipiers : "Je pense que la première année, lorsqu'il est arrivé, il était déjà comme ça, très fort et performant. Pendant les premiers cinq mois il manquait de confiance. C'est un joueur qui a besoin de se sentir important, le coach avait besoin de faire de choix et ça l'a privé de sa confiance. Mais depuis janvier il a recommencé à jouer comme il sait le faire. C'est un joueur qui peut te changer le match d'un moment à l'autre. On ne découvre pas le joueur... Il a déjà gagné la Ligue des Champions, il a déjà beaucoup de titres dans sa carrière et on est très content de lui." Le prochain match sera donc décisif pour Di Maria. Pas au niveau de la confiance ou de l'efficacité, mais plutôt sur sa capacité à ne pas se blesser avant de recevoir les hommes de Zidane.