PSG-Nîmes - Bernard Blaquart n'a toujours pas digéré le match aller

Commentaires()
Gettyimages
Lors du match aller entre Nîmes et le PSG (2-4), Kylian Mbappé avait eu une vive altercation avec Téji Savanier, coupable d'un geste d'anti-jeu.

Leader incontesté du championnat, n'ayant perdu qu'à une seule reprise cette saison, face à l'Olympique Lyonnais (2-1), le Paris Saint-Germain reçoit le Nîmes Olympique ce samedi, pour le compte de la 26ème journée de Ligue 1. Un match dans lequel les Nîmois auront vraisemblablement à coeur de faire bonne figure, eux qui nourrissent un sentiment de revanche suite aux péripéties du match aller, perdu aux Costières (2-4) et marqué par certains faits de jeu. 

En effet, le match aller avait été marqué par les expulsions de Téji Savanier et Kylian Mbappé, alors fraîchement sacré Champion du Monde, qui avait mal réagi après une faute du premier cité en se faisant justice lui-même, bousculant le Nîmois. Pour cette altercation, le jeune prodige de Bondy avait écopé de trois matches de suspension, tandis que Téji Savanier avait été sanctionné plus sévèrement, avec cinq matches à purger. 

"J’aurais aimé que l’on évite le sujet", peste Bernard Blaquart

Une longue absence pour le maître à jouer des Crocodiles, que n'a visiblement toujours pas digéré son entraîneur Bernard Blaquart, apparu irrité en conférence de presse au moment de revenir sur cette altercation. 

Kylian Mbappe Nimes PSG L1

"Je n’ai pas oublié. Car les cinq matchs de suspension pour Téji restent comme une énorme injustice. C’était totalement disproportionné par rapport à la faute commise. Quand je vois certaines fautes commises... J’aurais aimé que l’on évite le sujet", a ainsi lancé le coach de Nîmes, très agacé devant les médias.

Des déclarations qui témoignent d'un sentiment d'injustice ressenti par le promu, à l'image du milieu de terrain Pierrick Valdivia qui, dans un entretien accordé à Goal, avait lui aussi pointé du doigt une sanction qu'il jugeait démesurée. 

"On peut me dire ce qu'on veut, mais tout cela c'est simplement parce que c'était sur Kylian Mbappé. D'ailleurs, s'il ne se relève pas, je ne suis même pas sur que Téji Savanier prenne un rouge. Il aurait prit un jaune je pense. Donc bon, allez, s'il prend rouge, ok, mais dans ce cas il doit prendre un match de suspension, pas cinq. Il faut arrêter...", avait alors déclaré l'ancien joueur du RC Lens. Ce samedi, Téji Savanier aura de nouveau fort à faire pour calmer les ardeurs de Kylian Mbappé, en pleine bourre en ce mois de février, profitant des absences de ses coéquipiers Edinson Cavani et Neymar.

Fermer