News Résultats en direct
PSG

PSG - Nicolas Sarkozy responsable du départ d’Antero Henrique ?

18:48 UTC+2 24/07/2019
Nicolas Sarkozy ex-presidente francês e torcedor do PSG
D’après Soccer Link, Nicolas Sarkozy aurait poussé l’émir du Qatar à se séparer d’Antero Henrique afin de faire revenir Leonardo au PSG.

Un retour en arrière s’impose. Souvenez-vous, à la fin du mois de mai, lorsque Antero Henrique était convoqué en urgence à Doha, la capitale du Qatar, où réside le propriétaire du Paris Saint-Germain, le Cheikh Tamim ben Hamad Al Thani. Une fois dans l’avion, tous les observateurs pensaient que l’ancien directeur sportif parisien reviendrait dans la capitale sans emploi mais, à la surprise générale, le quotidien L’Équipe affirmait que le Portugais était bel et bien confirmé dans ses fonctions.

Sarkozy, le ciseau qui coupe le fil ?

Mais nos confrères prévenaient alors : cette confirmation ne tenait qu’à un fil. La raison ? Quelques jours plus tôt, le Milan AC officialisait le départ de son directeur sportif, Leonardo, dont le passage au PSG de 2011 à 2013 n’a jamais vraiment été oublié. Et, selon les informations du média en ligne Soccer Link, l’ancien président de la République, Nicolas Sarkozy, a joué le rôle du ciseau pour rompre le fil fragile auquel tenait Henrique.

Il ne s’agit d’un secret pour personne, Sarkozy est un fervent supporter du club de la capitale, et c’est notamment lui qui avait permis au Qatar de prendre la main sur le PSG en 2011. En plus de se rendre au Parc des Princes pour la plupart des rencontres, le retraité politique suit également l’actualité parisienne avec beaucoup d’assiduité, ce qui l’avait poussé à appeler l’émir du Qatar au terme de la saison passée, selon nos confrères.

Toujours aussi investi, Sarkozy

Attristé par les guerres internes entre l’entraîneur Thomas Tuchel et Henrique, la nouvelle humiliation en Ligue des Champions face à Manchester United, les claques reçues en fin de championnat ou encore la perte de la Coupe de France au profit de Rennes, Sarkozy a poussé Doha à changer les choses. Dans son viseur : Henrique. À ses yeux, le Portugais avait fait son temps, et Leonardo devait être rapatrié de toute urgence.

À quel moment a eu lieu cet échange téléphonique ? Nul ne le sait, et nos confrères ne le précisent point. Mais il ne serait pas étonnant que Sarkozy ait décidé de s’activer après l’annonce de L’Équipe concernant Henrique. La goutte d’eau qui aurait donc fait déborder le vase, et précipité le départ du Portugais et le retour de son homologue brésilien. Les années passent, mais l’ancien président reste toujours aussi investi au PSG…