PSG - Neymar, une rechute évitable à Bordeaux

Commentaires()
Getty
La titularisation de Neymar à Bordeaux a créé la surprise après le match face à Liverpool. Sorti sur blessure, la gestion du Brésilien interroge.

Après le coup tactique qui a enflammé le Parc des Princes mercredi dernier face à Liverpool (2-1) en Ligue des Champions, le coach du PSG a soulevé quelques interrogations à Bordeaux (2-2). Un paradoxe la même semaine, que seul le football sait créer. L’intensité mise par les joueurs parisiens laissait entrevoir une équipe remaniée pour le déplacement en Gironde, profitant de l’occasion pour mettre au repos les cadres qui ne se sont peut-être pas encore remis physiquement.

"Le coach doit mélanger un peu l’équipe pour faire tourner"

C’est en tout cas le message passé par Thiago Silva à l’issue de la rencontre : "Quand tu disputes un match de très haut niveau où tu as tout donné, le coach doit mélanger un peu l’équipe pour faire tourner. Parce qu’après Strasbourg, il y a plein d’autres échéances importantes dont celle de Belgrade en Ligue des Champions. Il faut donc ce mélange car nous ne sommes pas des machines. Certains joueurs doivent se reposer pour revenir plus forts. N’oublions pas que l’objectif, c’est une qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions. C’est là qu’il faudra être à 100%".

Même s’il ne cite pas de nom, la sortie sur blessure de Neymar, à la 57e minute, est au cœur de ces déclarations. Au Matmut Atlantique, le Brésilien a réveillé sa blessure aux adducteurs survenue le 20 novembre dernier face au Cameroun de Choupo-Moting, en sélection. Sorti d'entrée de jeu ce soir-là, sa présence était d’abord incertaine, mettant le PSG dans une situation difficile pour la course à la qualification en huitièmes de finales de la C1. Alors qu’il a excellé face aux Reds, la titularisation du numéro 10, ainsi que celle de Mbappé, lui aussi touché récemment à l’épaule, ont représenté des surprises.

Neymar PSG Liverpool UEFA Champions League 28112018

L'article continue ci-dessous

Qui est vraiment le responsable ? 

En conférence de presse d’avant-match, l’ancien coach de Dortmund avait affirmé qu’il devait parler avec ses deux stars pour voir comment ils se sentaient. A l’issue de la rencontre, interrogé sur la nature de la blessure du Brésilien, il se défendait : "Je n'ai pas encore vu Neymar. Nous avions dit avec tout le monde, avec lui, les kinés, les physios qu'il n'y avait pas de risque. Il se sentait bien. Je pense qu'il a fini sa récupération à temps (après sa blessure en sélections, ndlr)".  A qui la faute donc ? A Tuchel qui n’a pas su mettre au repos de force son joueur le plus important ou à l’ancien Barcelonais qui a sûrement insisté pour être présent ou bien encore le staff médical qui n’a pas su anticiper le repos après un match de haute intensité ?

En tout cas, l’entraineur parisien va devoir se priver de lui à Strasbourg (ce mercredi) en espérant pouvoir le récupérer pour la réception de Montpellier (ce samedi). L’occasion d’appliquer son plan sur la gestion de son effectif, comme convenu : "Il y a des minutes à jouer et il faut les ménager pour que tous les joueurs soient en forme. Il faut que chacun ait joué au moins quelques minutes et aient montré qu’ils peuvent jouer contre Belgrade. Je n’ai pas mon équipe pour ce match en tête. Je veux pouvoir choisir".

Belgrade. La prochaine échéance que tout le monde a en tête. Et Neymar présent ou absent commence déjà à résonner dans les têtes : "Il a quelque chose", expliquait le capitaine du PSG, "parce que Neymar, si vous le connaissez, il sort difficilement d’un match quand il sort c’est pour quelque chose. Nous ne pouvons pas parler à la place du médecin, et je pense que lui-même n’est pas sûr, mais demain (ndlr : ce lundi), vous serez au courant". Les cierges des supporters parisiens sont déjà allumés.

Prochain article:
Mercato - Entre l'Olympique de Marseille et Mario Balotelli, tout semble (enfin) réuni pour un transfert
Prochain article:
ASSE-OL (1-2) - Moussa Dembélé offre le derby et se règle à l'heure lyonnaise
Prochain article:
ASSE-OL, Aulas, Genesio et toutes les réactions en zone mixte
Prochain article:
Mercato - Almamy Touré (Monaco) à l'Eintracht Francfort l’été prochain ?
Prochain article:
Barça, Ousmane Dembélé touché à la cheville
Fermer