News Résultats en direct
PSG

PSG-Naples : Cavani, le temps de la renaissance

10:00 UTC+2 24/10/2018
Edinson Cavani PSG Paris Saint-Germain 2018-19
Cavani a de plus en plus de mal à se faire de la place face au duo Neymar-Mbappé. Le match face à Naples est une occasion de reprendre confiance.

Alors qu’Edinson Cavani vit des moments difficiles au PSG, il a une occasion en or de se relancer. Ce mercredi, le meilleur buteur de l’histoire du club affronte Naples, où il aura passé trois saisons et inscrit 104 buts en 138 matches toutes compétitions confondues. Depuis son départ en 2013, il n’a jamais croisé la route des Napolitains.

S'il livre une grande performance, El Matador pourrait même jouer coup double sur la pelouse du Parc des Princes : ôter les doutes des supporters parisiens sur son état de forme (et/ou mentale) actuel et conforter les Italiens qui sont toujours sous le charme de l’Uruguayen, à l’instar de l’épisode de l’aéroport cet été. Le 9 août dernier, après des rumeurs de retour relayées sur les réseaux sociaux, des centaines de fans attendaient l’attaquant à l’aéroport…en vain.

Si la voix des supporters n’a pas été entendu, celle de leur Président sort du lot, avec des déclarations explicites. Interrogé à ce propos sur RMC Sport, Aurelio de Laurentiis n’a pas caché son affection envers l’Uruguayen :  "Cavani est toujours dans mon cœur, je l’ai pris à Palerme pour l’amener à Naples. Avec nous, il a appris à être un vrai attaquant, il a toujours mis plus de 30 buts par saison, il a très bien représenté le Napoli, même en Champions League. Nous sommes toujours restés amis". Au point d’envisager un retour ? "Je l’ai déjà dit. Naples gardera toujours la porte ouverte. Le jour où Cavani acceptera de baisser son salaire, et voudra vivre auprès de ses deux enfants, il sera le bienvenu. Dès qu’il veut, il revient. Avec Ancelotti, il serait l’attaquant parfait".

Cavani mis de côté dans la relation Neymar-Mbappé

Un appel du pied qui arrive à un moment délicat pour le buteur. La relation Neymar-Mbappé sur le terrain prend trop de place pour lui et l’étouffe. Le peu de ballons provenant du duo est problématique : face à l’Etoile Rouge (6-1), le Brésilien ne lui a adressé aucun ballon tandis que le Français, seulement deux. Pour comparaison, dans un système en 4-3-3, Neymar n’avait trouvé Cavani qu’à deux reprises à Rennes (1-3), tandis que lors de la confrontation face à Amiens (5-0), Di Maria, qui remplaçait le numéro 10, a pu lui passer 7 fois le ballon. Tandis que sur les trois derniers matches où le duo est présent (PSG-Lyon, PSG-Etoile Rouge et Nice-PSG), le meilleur buteur de Ligue 1 et son dauphin signent leur plus grand nombre de passes mutuellement.

Une situation qui n’inquiète pas plus que cela Thomas Tuchel. Tout comme les observateurs du club francilien qui sont habitués aux passages à blanc d’El Matador. Pour l’Allemand, c’est une situation normale : "Après Lyon il était un peu triste car j'ai pris la décision de le remplacer, à 10 contre 10. A Amiens, il n'a pas marqué de but et les numéros 9 sont toujours comme ça, quand ils ne marquent pas de buts, ils ne sont pas bien. Je lui ai dit que les choses arriveraient car il travaille dur pour l'équipe, offensivement et défensivement. Il doit jouer avec confiance, il est important pour nous". Un grand match dans un moment charnière serait une bonne façon pour lui de remettre la machine en route. Sinon le fossé va se creuser de plus en plus entre lui et la tornade Neymar-Mbappé.