PSG, Mbappé : "Neymar vous transforme"

Commentaires()
Gettyimages
Buteur pour ses débuts avec le PSG, Kylian Mbappé est content de sa prestation et a encensé Neymar.

Le PSG s'est imposé sur la pelouse du FC Metz en ouverture de la cinquième journée de Ligue 1. Pour son premier match avec ses nouvelles couleurs, Kylian Mbappé a marqué. En zone mixte, il s'est montré heureux de son match et de celui réalisé par son équipe.

Un PSG new look lamine Metz

Satisfait de marquer pour votre premier match avec le PSG ?

Oui, très heureux, mais après il faut surtout noter la prestation collective de l’équipe. Aujourd’hui c’était important pour nous de continuer sur cette voie après la semaine internationale, où certains sont rentrés très tard. On a montré qu’on pouvait rester concentré et être à fond sur toutes les compétitions. Il y a une victoire, un but et du beau jeu donc j’ai de quoi être satisfait, maintenant il ne faut pas s’arrêter là-dessus. Il faut continuer, il y a encore plein de matches et il faudra répondre présent tout le temps.

Vous vous êtes bien senti dans ce dispositif ?

Oui, il y a eu des automatismes qui se sont créés avec certains joueurs dans l’équipe. Il va falloir confirmer.

On a l’impression qu’avec Neymar vous parlez le même football…

Vous savez, c’est facile de jouer avec Neymar, je n'ai qu’un entraînement avec lui mais c’est vraiment facile. Il vous transforme. Vous avez juste à vous adapter et il fera de vous un meilleur joueur.

Pouvez-vous faire de lui un meilleur joueur ?

Cela va être compliqué il est déjà au sommet du football mondial. Le tout c’est de le maintenir à ce niveau-là. Et on va tout faire pour qu’il y reste parce qu’il peut nous faire gagner des titres.

Est-ce que c’est la configuration idéale pour vous de jouer à deux dans l’axe comme ce soir ?

Je ne sais pas, l’entraîneur fait ses compositions, nous devons nous adapter. C’est dans la continuité de ce que j’ai connu à l’AS Monaco dont tant mieux. Mais s’il m’avait aligné à un autre poste je pense que j’aurais pu faire la même chose qu’aujourd’hui.

Vous avez hâte d’être à mardi ?

Bien sûr, j’ai toujours dit que la Ligue des champions est une compétition spéciale. C’est la compétition pour les grands joueurs, c’est là qu’on voit les grands joueurs. Une compétition que tout le monde aime et tout le monde veut la jouer à fond.

Qu’avez-vous ressenti sur votre but ?

Au début je veux faire une passe à Neymar, seulement le défenseur l’intercepte, j’arrive à le suivre et j’ai un temps de réaction plus rapide que le défenseur qui me suit. J’arrive à frapper et ça rentre dedans.

Sur le premier but de Cavani, vous lui laissez le ballon ?

Je lui laisse parce qu’il est dans l’action et je pense qu’il est mieux placé que moi. J’ai eu raison parce qu’au final il rentre. Sur le deuxième but de Cavani, c’est une sorte de passe décisive. C’est un peu de la chance, je ne sais pas si ça va être comptabilisé, mais bon ça ne mérite pas de l’être.

Racontez-nous votre bizutage...

Un bizutage traditionnel. Une chanson, des applaudissements et de la bonne humeur. L’ascenseur ? C’est Nkunku qui a peur de l’ascenseur donc on lui a fait une petite blague. Rien de méchant, c’était même gentil.

Propos recueillis par Sabrina Belalmi au Stade Symphorien de Metz

Fermer