PSG : Dijon, première étape de l’après-Manchester

Commentaires()
Getty Images
Premier match du PSG après son élimination choc en Ligue des champions, par United. Les Parisiens font le déplacement à Dijon sans leurs supporters.

Nul doute que les joueurs du Paris Saint-Germain sont encore sonnés par leur élimination en huitième de finale de Ligue des champions, par Manchester United (2-0 ; 1-3). Pourtant, le football ne donne pas de répit et les hommes de Thomas Tuchel n’ont pas le temps de ruminer à Dijon, ce mardi.

Les Parisiens se rendent au stade Gaston-Gérard pour jouer un match en retard de la 18ème journée de Ligue 1, initialement prévu le 15 décembre dernier et reporté par la LFP en raison du mouvement des "Gilets jaunes". Une victoire apporterait un bien maigre réconfort au PSG, leader sans concurrence du championnat de France (23 victoires en 26 rencontres disputées et 14 points d’avance sur Lille, qui compte deux matches de plus). Car depuis mercredi dernier, les joueurs de la capitale vivent un tourbillon infernal qui ne semble pas vouloir prendre fin.

Dimanche, quatre jours après leur élimination choc, les Franciliens ont repris le chemin de l’entraînement, au Parc des Princes, devant des supporters en colère. Insultes, chants hostiles à certains joueurs, ces derniers ont exprimé leur sentiment d’humiliation. D’ailleurs, le CUP a décidé de ne pas se rendre à Dijon. Même s’il ne s’agit pas encore d’un boycott, il est encore trop tôt pour pardonner du côté des Ultras.

Surtout qu’ils aimeraient comprendre. Comprendre comment cette nouvelle désillusion européenne a pu se produire. Partis favoris et avec deux buts d’avance contre une équipe de Manchester United largement amoindrie et rajeunie, les Parisiens ont réussi à défier toutes les statistiques, en devenant la première équipe dans l’histoire de la Ligue des champions à être éliminée malgré une victoire 2-0 à l’extérieur à l’aller.

Marcus Rashford Kylian Mbappe Manchester United PSG Paris Saint-Germain 2018-19

Tuchel cherche encore l'explication de ce fiasco

Mais ce n’est pas Thomas Tuchel qui leur apportera une explication. Comme il l’a révélé en conférence de presse ce lundi, il la cherche encore : “Il n’y a pas d’explications. Il n’était pas nécessaire de jouer le meilleur match, juste de contrôler et de faire le nécessaire. On a commis deux erreurs individuelles incroyables, c’était aussi une erreur que l’arbitre utilise le VAR à ce moment du match".

L'article continue ci-dessous

Avant d'ajouter : "On a joué avec des tensions et des doutes, je pouvais le sentir mais c’est normal car ce n’était pas un match dans lequel on se sent à 100% dans le confort. Notre réaction à 0-1 a été la bonne, on a égalisé et on a eu des occasions pour marquer. Mais après le deuxième but de Manchester, c’était tendu"

Cinq jours après, l’entraîneur du PSG n’a pas encore trouvé de justification logique à ce fiasco retentissant : “Il ne faut pas faire d’analyses trop tôt car c’est possible que ce soit un accident. Manchester United n’a touché aucun ballon dans notre surface en deuxième période et pourtant ils marquent un but. Quelques fois, on doit accepter qu’il s’agit seulement d’un accident, et pour moi c’en était un".

Un discours qui laisse les supporters parisiens sur leur faim et le déplacement en Bourgogne ne va pas apaiser les rancœurs. Heureux hasard du calendrier, le PSG affronte ce dimanche l’Olympique de Marseille, l’ennemi juré des fans Rouge et Bleu. L’occasion pour Paris de laver en partie l’affront…ou de plonger définitivement ses supporters dans l’incompréhension.

Fermer