PSG - Di Maria marque son territoire

Commentaires()
Di Maria
Getty
Auteur d’un doublé samedi après-midi face à Monaco, Angel Di Maria poursuit sa très bonne période et pose déjà la question de la concurrence.

Samedi après-midi, tous les journalistes chinois présents en zone mixte espéraient un mot de l’homme du match. Mais Angel Di Maria l’a traversée tête basse, casquette et casque vissés sur la tête sans trop prêter attention à l’engouement qu’il suscitait. L’international argentin venait pourtant de livrer une prestation de très haut niveau créditée de prises de balles tranchantes, de dribbles réussis, de différences en tout genre et d’un doublé pour la conclure en beauté. Pensait-il déjà la suite ? À l’arrivée de Kylian Mbappé et d’Edinson Cavani qui redistribueront inévitablement les cartes ? La saison passée, il avait fait les frais d’une hiérarchie presque établie à l’avance. En 2018, il fait pourtant tout pour s’incruster chez les incontournables.

Mieux que la MCN en 2018

Samedi, sur la pelouse de l’Universiade Sport Center de Shenzhen, Angel Di Maria a tout de suite montré qu’il était bien concerné par la saison à venir. Comme lors de son apparition face à l’Atlético Madrid à Singapour quelques jours plus tôt, l’Argentin a d’abord prouvé qu’il avait les jambes fin prêtes. Face à une défense monégasque apathique, il s’est baladé en ouvrant des brèches sur chacune de ses accélérations. Son adresse sur coup franc intacte (il a ouvert le score d’un superbe modèle du genre), il s’est montré proactif sur le front de l’attaque et s’il a buté sur Benaglio ou s’est montré imprécis à quelques reprises, son second but inscrit d’une frappe croisée limpide sur le côté gauche de la surface a prouvé que son efficacité n’avait pas bougé d’un iota.

L'article continue ci-dessous

Di Maria

En 2018, Angel Di Maria est même le meilleur offensif de l’écurie parisienne. Cela n’aura pas échappé à Thomas Tuchel, mais l’Argentin a bien inscrit 19 buts toutes compétitions confondues contre 15 pour Cavani, 11 pour Neymar et 9 pour Mbappé. Les statistiques lui donneront-elles plus de légitimité ? Sa préparation tout juste plus poussée que celle des 3 fantastiques (Mbappé et Cavani reprennent ce lundi) devrait peut-être l’avantager en début de saison mais la suite appartient à Thomas Tuchel et son staff. Dans l’effectif, le discours reste polissé. «  Dans le vestiaire tout le monde respecte Angel , expliquait Marco Verratti en zone mixte, interrogé sur le statut de Di Maria comparé à la MCN. C’est en dehors qu’on parle plus de Neymar ou Mbappé. Il a toujours démontré que c’était un grand joueur  ». Un grand joueur qui devrait bien rester au Paris Saint-Germain alors que les termes d’une prolongation de son contrat (qui court jusqu’en 2019, ndlr) sont aujourd’hui plus proches d’être conclus qu’un transfert. Son match d’inauguration de la saison en est d’ailleurs une belle illustration légendée par son coéquipier : «  C’est impressionnant ce qu’il a fait , reprenait Marco Verratti. Il n’est là que depuis une semaine et il a été le plus fort. On voit qu’il tient vraiment à ce maillot et qu’il fait les efforts  ». La reconstitution complète du groupe sera donc le prochain virage. Depuis le mois de janvier dernier, Di Maria les négocie plutôt bien.

Julien Quelen, à Shenzhen.

Fermer