News Résultats en direct
PSG

PSG-Bayern - Unai Emery : "Notre vestiaire est fort et solide"

14:04 UTC+2 26/09/2017
Unai Emery PSG
Unai Emery était en conférence de presse à la veille de la réception du Bayern, comptant pour la seconde journée de Ligue des Champions.

Est-ce que vous craignez cette équipe du Bayern ?

Unai Emery : Nous allons affronter une grande équipe, avec une grande histoire et surtout c'est une équipe qui veut gagner la Ligue des Champions. C'est l'occasion pour nous de démontrer quelle équipe nous sommes devenus aujourd'hui. Nous voulons vraiment jouer contre une grande équipe comme celle-ci. 

Disposez-vous de toute l'équipe ? 

Hier après l'entrainement, nous avons fait le groupe de vingt joueurs. Nous avons mis sur la feuille Neymar et Di Maria aussi. Pastore continue le travail avec le kiné, mais j'ai confiance dans le staff médical du club et nous voulons que Pastore soit prêt le plus rapidement possible. 

Quelle est le système tactique qui vous convient le mieux ? 

Nous faisons le travail pour utiliser le système avec nos qualités, notre force. Avec un milieu à trois, c'est clair que nous avons un avantage dans la possession du ballon. Nous avons besoin de travailler et d'être attentif pour jouer dans un système qui met en avant nos atouts offensifs. Le 4-3-3 est un système clair pour nous. Mais peut-être que le match de demain demandera à ce que j'aligne un 4-2-3-1.

Avez-vous le sentiment que toute l'Europe aura les yeux rivés sur vous ?

J'ai été de l'autre côté, quand j'étais entraineur en Espagne. Quand j'affrontais la Juventus, le Real, le Barça, Manchester, les grands d'Europe. Quand je suis arrivé ici je n'avais pas les mêmes cartes en mains. Mais le club a fait un pas important pour être compétitif. Nous avons aujourd'hui, sportivement, plus d'ennemis. Les autres clubs voient que nous avons une équipe assez compétitive pour leur poser des problèmes. C'est la raison pour laquelle on parle beaucoup du PSG. Bien sûr, il faut faire attention à ce qui se dit. Aujourd'hui le PSG est en première ligne. 

Quelles sont les chances de voir Draxler commencer demain ? 

C'est un joueur important pour nous. Il est arrivé en janvier et a fait six très bons mois. Aujourd'hui il est bien, il a déjà joué cette saison. C'est un joueur qui nous donne de la polyvalence dans le système, dans l'attaque. C'est un joueur qui peut énormément nous aider quand il est titulaire. Mais s'il rentre en cours de jeu, il peut aussi changer beaucoup de choses. 

Après l'affaire Neymar-Cavani, Thiago Silva a dit qu'il voulait chercher la taupe, l'avez-vous trouvée ?

Je ne veux pas perdre d'énergie à savoir comment les informations peuvent sortir. Je suis tranquille car je sais que notre vestiaire est fort et solide. Les petites choses qui sortent à droite et à gauche ne me dérangent pas. On travaille pour arranger cela quand même. 

Si le PSG obtient un penalty contre le Bayern, qui le tirera ? 

Beaucoup de joueurs sont prêts pour tirer les penalties dans cette équipe. Et beaucoup le veulent. Mais les joueurs les plus prêts pour cela, à mon avis, ce sont Neymar et Cavani. Je veux que ce soit ces deux joueurs qui prennent cette responsabilité. 

Vous avez beaucoup été critiqué à plusieurs niveaux, trouvez-vous que c'est injuste ? 

Je travaille avec les joueurs et avec personne d'autre. Mon expérience n'est pas diférente au PSG par rapport à mes anciens clubs. J'ai la même fonction, je parle avec les joueurs que ce soit individuellement que collectivement, je dois sentir cette confiance entre eux et moi. Mon travail n'est vraiment pas différent. En revanche ce qui diffère, c'est la dimension qu'a pris le PSG aujourd'hui. Mais moi çe ne me change en rien du tout. 

Qu'est-ce que représente Carlo Ancelotti pour vous ? 

Je le connais et je peux dire que c'est une grande personne. Il a une grande sensibilité avec le football, et aussi envers les autres entraineurs. Je le connaissais quand il entrainait le Real, je connais ses capacités. C'est un homme avec une grande histoire, c'est une référence pour tous les entraineurs. Je suis très heureux de le connaitre et de connaitre son travail. 

Sabrina Belalmi, au Parc des princes