PSG-OM 3-1, Garcia : "Pas sûr qu’avec une autre équipe nous aurions pu faire mieux"

Commentaires()
Getty Images
L'entraîneur phocéen s'est exprimé devant la presse après la défaite de l'OM face au club de la capitale. Il est notamment revenu sur ses choix.

Comment analysez-vous le scénario avec des rebondissements de cette rencontre ?

On n’a pas à rougir de cette défaite, tactiquement on a été très bons en première période. Nous n’apprenons pas, quand on fait 45 minutes comme ça, on ne peut pas rejoindre les vestiaires avec un but encaissé surtout quand on a un corner à la 45e. C’est un épisode qui change la donne. Nous n’avons pas assez tenu le match nul après l’égalisation. Puis après, quand vous avez deux extraterrestres comme Mbappé et surtout di Maria, ça vous aide pour gagner des matches.

Est-ce compliqué d’être ambitieux justement face au PSG ?

Sur un coup de patte, ils peuvent faire la différence. Quand on se retrouve à dix, c’est compliqué. Je n’ai pas revu les images sur cette action, peut-être qu’il y avait hors-jeu sur la passe de Di Maria.

Êtes-vous frustré par le contenu proposé par votre équipe ?

Des choix un peu plus justes en première période, nous n’avons pas eu beaucoup d’occasion mais eux non plus. Mon regret c’est bien de ne pas avoir tenu le score plus longtemps après l’égalisation de Valère Germain. Quand on joue contre Paris, on sait que l’on doit avoir de la densité puisqu’ils viennent à trois, quatre joueurs pour le pressing. On a été ambitieux dans le jeu, nous n’avons pas hésité à presser haut.

Balotelli était incertain pendant longtemps mais il a finalement pu tenir sa place…

Mario (Balotelli) ne pouvait pas voyager hier. Il y avait la crainte d’une contamination des autres joueurs. Nous n’avons pas communiqué à ce sujet. Aujourd’hui, il allait bien et il nous a aidé sur le terrain. En point d’appui, je l’ai trouvé intéressant.

2019-02-04-marseille-mario-balotelli

Vous continuez d’aligner la même équipe depuis un certain temps. Regrettez-vous certains choix dans la composition de départ ?

On a fait un match qui a démontré que l’équipe qui était sur le terrain pouvait faire un résultat. C’est une histoire de détails. Pas sûr qu’avec une autre équipe, nous aurions pu faire mieux. C’est dommage.

Un mot sur Steve Mandanda, dont le carton rouge a pénalisé l’équipe ?

Sur sa sortie, il ne veut pas mettre la main mais il a un réflexe de gardien. Il faut voir s’il n’y a pas un hors-jeu du gardien. À dix ça devient problématique, nous ne l’aurons pas au prochain match mais Yohann Pelé a fait un bel arrêt sur le penalty mais sur le coup franc de Di Maria… Nous aurions pu être plus malins, et attendre qu’il s’échauffe un peu plus.

Lyon a gagné cet après-midi et reprend six points d’avance. Vous croyez encore au podium ?

Nous avions été les grands gagnants lors des deux derniers week-ends mais nous savions qu’il y avait ce match à Paris. Nous attendons maintenant la réception d’Angers dans 15 jours. Six joueurs étaient sous le coup d'une suspension, finalement on s'en sort bien à part pour Steve Mandanda. Rien n’est perdu, nous savons que personne ne remportera les neuf derniers matches.

Propos recueillis par Adrien Mathieu au Parc des Princes.

Fermer