Première mission pour Tuchel au PSG : la gestion humaine de son effectif

Commentaires()
JURE MAKOVEC/AFP/Getty
Tuchel a fort à faire pour sa première au Parc des Princes, entre la hiérarchie des gardiens, les Mondialistes de retour et les jeunes à gérer.

La saison en championnat va débuter ce dimanche soir pour le PSG avec la réception de Caen pour la première journée. L’occasion pour Thomas Tuchel de découvrir, en même temps que le fameux Parc des Princes, sa première gestion humaine au sein de l’effectif.

Et le sujet le plus délicat pour l’Allemand est la hiérarchie de ses gardiens. Alors que celle-ci était clairement établie la saison passée avec Alphonse Areola qui officiait en Ligue 1 et en Ligue des Champions tandis que Kevin Trapp se chargeait des coupes nationales, l’arrivée de Gianluigi Buffon a tout bousculé. Le gardien de 40 ans, qui connaît sa première expérience à l’étranger, n’est clairement pas venu pour faire de la figuration dans la capitale, ce qui complique la tâche de l’entraineur. Si la plupart se pose la question sur le rôle exact que l’Italien aura au cours de la saison, le mystère devrait être levé dès ce dimanche : "Concernant les trois gardiens, ce sera une décision difficile pour moi. Ils sont tous les trois assez talentueux et ont la personnalité pour être numéro 1. Il y a encore deux entraînements (un ce samedi matin et un dernier ce dimanche) avant le match et je parlerai avec eux", expliquait-il en conférence de presse. Quoi qu’il décide, il est difficile de penser que les trois portiers y trouvent tous leurs comptes.

L'article continue ci-dessous

Le maître-mot : tempérer

Chez les joueurs de champ, le choix sera fastidieux. Après avoir récupéré tout son effectif avec le retour au Camp des Loges lundi dernier des derniers Mondialistes, le tacticien est déjà partagé entre l’envie de faire plaisir à ses joueurs qui frappent à la porte et le fait d’abattre sa carte "prudence" à moins d’une semaine de reprise de l’entrainement. "Ce sera un challenge de manager ces joueurs car comme je l’ai dit, même s’ils viennent d’arriver, ils veulent déjà jouer. Certains d’entre eux m’expliquent qu’ils peuvent déjà jouer, je dois les calmer un peu. C’est ce type de joueurs que j’ai", s’est-il exclamé avec un sourire en conférence de presse. L’ultime séance d’entrainement le jour J devrait l’aider à prendre une décision, sachant qu’il a toujours à disposition les jeunes emmenés (et très utilisés) à Singapour.

Kylian Mbappe PSG

La gestion de ces jeunes joueurs, qui ont pris une place prépondérante durant l’absence des cadres en Asie, est également délicate pour l’ancien coach de Dortmund. Alors qu’ils ont presque tous foulés le terrain dans la cité-Etat, le retour des titulaires a relégué au second plan bon nombre d’entre eux, même si une poignée comme Bernede, Adli, Nsoki, Dagba ou encore Rimane sont pressentis pour être dans le groupe face à Caen. "Ce ne serait pas juste de permettre aux jeunes joueurs de les laisser jouer maintenant, il faut leur donner le temps de se développer. Je dois les protéger car il y aura des moments plus difficiles, même s’ils pensent qu’ils peuvent intégrer le groupe dès maintenant", expliquait Tuchel. La saison sera longue et avec un mercato qui n’avance pas pour le moment, les Titis seront sûrement sollicités. Il faudra être malin afin de donner assez de confiance aux jeunes pour les préparer au moment opportun.

Fermer