Premier League, Neymar, Ligue 1... Le mercato estival de 2017 est celui de tous les records

Commentaires()
Getty Images
Les clubs anglais ont passé la barre des 1,5 milliard d'euros cet été, mais d'autres chiffres impressionnants sont à signaler. Tour d'horizon...

La Premier League a été, une nouvelle fois, le fer de lance du mercato estival. Pour cet opus 2017, les clubs de Sa Majesté n'ont pas été les seuls à animer le marché  cependant. Un mercato qui a brisé plusieurs records et que peu d'analystes auraient pu prévoir. On retiendra d'ailleurs les dépenses gargantuesques du PSG, le calme du Real Madrid et les erreurs du FC Barcelone. Place au bilan chiffré.

Les 10 transferts les plus chers de l'été

Le championnat qui regroupe quatre des dix clubs les plus riches du monde a encore une fois investi lourdement sur le mercato. Il s'agit bien entendu de la Premier League anglaise, qui place 8 clubs sur les 20 plus dépensiers de l'été, avec la présence remarquée de Watford. Sur les 10 plus gros transferts de l'été, 7 ont été réalisés par des clubs anglais.

ps pl

Au total, les clubs de PL ont dépassé la barre de 1,5 milliard d'euros selon le cabinet d'étude financière Deloitte. Un chiffre en hausse de 23% par rapport au mercato d'été 2016. Sur la seule date du 31 août, 228 millions d'euros ont changé de main. C'est par ailleurs une première pour le championnat aux droits TV les plus élevés du monde de dépasser la barre des 1 milliards de livres.

Mais la frénésie ne s'est pas arrêtée aux frontières du Royaume. Loin s'en faut. Comme nous l'apprend l'observatoire du football CIES, des records ont été oblitérés dans les 5 grands championnats européens. À noter que la Ligue 1 est dans le top 3 des championnats les plus dépensiers. Ce qui n'arrive pas souvent... En tout, la barre des 5 milliards d'euros a été franchie dans le Top 5 européen.

Le Championnat français n'est donc pas en reste. Et peut remercier la prodigalité estivale du PSG, très généreux en payant notamment la clause de Neymar pour 222 millions d'euros et le prêt avec option d'achat obligatoire de Kylian Mbappé pour 180M€. Neymar est naturellement devenu le transfert plus cher de l'histoire. Pour rappel, et histoire de replacer le contexte, un an plus tôt, les formations de Ligue 1 n'avaient lâché que 154 millions d'euros...

Les autres clubs français ont eux aussi été très actif côté ventes, faisant d'excellentes affaires au passage avec les cessions d'Alexandre Lacazette à Arsenal pour 53 millions (record de vente pour Lyon et d'achat pour Arsenal) et celle de Corentin Tolisso au Bayern Munich pour 41,5 millions. Mais le champion de France, l'AS Monaco, a aussi démontré qu'il était le champion toutes catégories de la plus value, avec les cessions de Mbappé, mais aussi la vente de Benjamin Mendy à Manchester City pour 57,5 millions, de Bernardo Silva à Manchester City pour 50 millions, et de Tiémoué Bakayoko à Chelsea contre la bagatelle de 40 millions d'euros.

Et la Liga dans tout ça ? Si le Real Madrid, sous l'impulsion de Zidane, s'est considérablement assagi, cela n'a pas été le cas de son grand rival catalan. Le Barça, orphelin de Neymar, a réalisé signé le troisième plus gros mouvement de l'été avec Ousmane Dembélé, débarqué du Borussia Dortmund contre 105 millions d'euros plus 42 de bonus. Le Barça, qui n'est pas parvenu à s'offrir ses cibles initiales Marco Verratti et Hector Bellrin, a dû se résoudre à investir sur Paulinho (40M€) et Nelson Semedo (30 + 5 de bonus). Des recrues de substitution finalement assez onéreuses.

Un Real Madrid très calme

En tout, La Liga a dépensé à hauteur de 596,1 millions d'euros en arrivées, un montant en hausse de 103,9 M€ par rapport à l'exercice précédent. Les clubs de Primera Division ont néanmoins encaissé  675,6 M€ pour compenser les nombreux départs de leurs joueurs pour un montant supérieur à celui de l'an passé (448,6 M€) et que le transfert de Neymar a sensiblement gonflé.

Ousmane Dembele Barcelona Unveiling

Un transfert qui a permis au Barça d'engranger, en tout, la modique somme de 230 millions d'euros et d'en réinvestir 147 (105 en indemnité, le reste en bonus divers) sur Ousmane Dembélé. Si le Real a été bien plus calme que d'habitude, il a cédé plusieurs joueurs dont Alvaro Morata à Chelsea pour 80 millions d'euros et a enregistré 97,5 millions d'euros de bénéfices, fait peu courant du côté de la maison blanche en ce qui concerne les transferts.

Pas surprenant quand on sait qu'en deux ans, Zidane n'aura dépensé que 82,5 millions d'euros. Cet été, le coach français est resté calme durant le mercato, en ne prenant que Théo Hernandez et Dani Ceballos, le tout pour moins de 50 millions d'euros. On notera aussi que les (lointains) poursuivants du Barça sont Séville et Villarreal qui ont dépensé 63,8 M€ et 44,5 M€ respectivement sur les marchés.

PSG, Manchester City et les clubs les plus dépensiers du mercato estival

En Italie, on soulignera la "performance" d'un AC Milan très ambitieux et qui est par ailleurs le troisième club le plus dépensier de l'été derrière Manchester City et le PSG avec 194 millions d'euros lâchés sur les marchés, avec en point d'orgue l'arrivée de Leonardo Bonucci contre 42 millions d'euros. En Allemagne, il faut signaler qu'Ousmane Dembélé est devenu, avec son transfert au Barça pour 105 millions d'euros (+ 42 de bonus),  le joueur français le plus cher de l’histoire du football français devant Paul Pogba, transféré de la Juventus Turin à Manchester United pour 105 millions d’euros en 2016 et devant Kylian Mbappé, prêté avec option d'achat obligatoire de 180 millions d'euros au PSG.

L'article continue ci-dessous

Dembélé est également la vente la plus chère de l'histoire du Borussia Dortmund. Un BvB qui a bien investi une partie de ce pactole en mettant la somme de 74 millions d'euros sur des joueurs tels que Andrey Yarmolenko du Dynamo Kiev, Mahmoud Dahoud, Maximilian Philipp et le jeune Jadon Sancho. Le mercato 2018 sera-t-il encore plus riche ? Nous le saurons dans un an jour pour jour. Le rendez-vous est pris.

 



 

Fermer