Pourquoi le mercato de la Juve témoigne d’une ambition immédiate en C1

Commentaires
La construction d’une équipe de premier plan autour de Ronaldo laisse penser que la stratégie de la Juventus Turin est claire : la victoire en C1.

La Juventus Turin a bouclé une opération de premier ordre avec le retour de Leonardo Bonucci et les départs conjugués de Gonzalo Higuain et Mattia Caldara. Le premier est revenu à Turin après une saison plus que compliquée sous le maillot de l'AC Milan. "Je suis excité. Turin est ma maison et la Juventus est ma maison, donc je suis vraiment heureux d'être de retour", a déclaré Bonucci à la chaîne du club. Quant à Gonzalo Higuain, il devrait garantir des buts au Milan, lui qui va se trouver au mauvais endroit au mauvais moment. Plus largement, le dernier mois de la Juventus Turin dans ce mercato estival témoigne d'une ambition immédiate de succès. Avec un bilan de 7 titres de Serie A consécutifs, la domination totale de la Vieille Dame en Italie est plus que marquée. En revanche, son bilan en Ligue des champions est loin d'être aussi flatteur même si l'équipe compte 2 finales de C1 sur les 4 dernières années. 

Avec l'arrivée de Cristiano Ronaldo, la Juve avait déjà montré un saut qualitatif au niveau de son effectif. Le Portugais est le meilleur buteur de l’histoire de la Ligue des champions avec 121 réalisations. Une garantie de buts permanents. Toutefois, son âge de 33 ans conditionne la vision court-termiste du club pour gagner maintenant. La Juve sera articulée autour de son talent et Ronaldo, en tant que leader, sera sans doute mis dans les meilleures dispositions par son entraîneur, Massimiliano Allegri. Le fait d'engager un joueur considéré comme les plus décisifs de l'histoire induit de maximiser au plus vite ses dernières années au plus haut niveau, quitte à sacrifier le futur à d'autres postes.

Un sacrifice futur pour une ambition de présent 

Symboliquement, la perte du jeune Mattia Caladara (24 ans), qui représente l’avenir du poste en tant que central, est un sacrifice pour le futur. Le rendement de Leonardo Bonucci devrait être immédiat et là encore, l’ambition de la Juve est matérialisée vers la quête de victoire en Ligue des champions, avec un joueur qui connait déjà l’environnement et y a vécu ses meilleures périodes en tant que joueur. Bonucci revient pour gagner. Au niveau des centraux, la Juve disposait déjà d'un effectif fourni avec les présences de Benatia et Chiellini et devait donc, presque logiquement, faire un choix entre une vente de Caldara ou de Rugani afin de laisser place au retour de Bonucci.

Une vision à plus large terme pourrait s’entendre si Rugani devait rester à Turin alors qu'il semble convoité par le Chelsea de Maurizio Sarri. Le retour de Bonucci, lui, devrait apporter un surplus de créativité dans la passe. Le central va pouvoir connecter l’équipe grâce à ses capacités dans ce registre et laisser plus de marge à Pjanic ou Dybala. Les sorties de balle seront facilitées.  Le retour de Bonucci, âgé de 31 ans, est aussi celui d'un défenseur central de niveau mondial. Le seul doute est de savoir si Bonucci sera capable de maintenir un certain niveau dans ses performances. Globalement, la Juventus Turin, qui a aussi ajouté Emre Can, Joao Cancelo et Mattia Perin à son effectif, est parvenue à trouver un certain équilibre entre les jeunes joueurs (Cancelo, Can, Sandro, Dybala) et les éléments plus expérimentés (Ronaldo, Bonucci, Chiellini).

Le départ de Gonzalo Higuain paraît plus cohérent sportivement. Il est peu probable que Cristiano Ronaldo prenne place sur les ailes, avec les efforts défensifs que cela supposent. Par son rendement et statut, Higuain n'avait pas le profil pour être remplaçant à la Juve. Son rendement contrasté en Ligue des champions sous le maillot des Bianconeri (10 buts), avec les 90 millions dépensés par la Vieille Dame il y a deux ans pour le faire partir de Naples, a sans doute pesé dans la décision. Si l'attaquant argentin parvient à se montrer performant avec l'AC Milan, le club lombard pourrait l'acheter de façon définitive (option d'achat de 36 millions qui sera payable en 2 fois).

L’époque actuelle ne laisse que peu de place pour la nuance. La Ligue des champions fait office de vecteur majoritaire de réussite d’une saison, pour le vainqueur, et d’échec, pour les 31 autres équipes engagées dans la fameuse compétition. La Juve devra également gérer cette pression mais son recrutement, axé sur le présent, témoigne d'une ambition affirmée. Jouissant d'un effectif cohérent, du meilleur buteur de l'histoire de la Ligue des champions, ainsi que du retour d'un défenseur central de top niveau, la Vieille Dame a les cartes en main pour se hisser au sommet et soulever possiblement, pour la troisième fois, une Ligue des champions. 

Prochain article:
Pays-Bas, Ronald Koeman excité par la transformation de Memphis Depay : "Il devient un top joueur"
Prochain article:
Barça - Le président du club envisage de recruter en défense cet hiver
Prochain article:
Le carnet du scout, épisode 2 : Lucas Paqueta, l’AC Milan bientôt au rythme auriverde
Prochain article:
Belgique, Roberto Martinez content de la profondeur de son équipe
Prochain article:
Ligue 1 - Rudi Garcia sur le point de prolonger avec Marseille, Andoni Zubizarreta devrait suivre
Fermer