Pour Mbappé, Rami a été "l’un des éléments les plus importants de l’aventure"

Commentaires()
getty
Seul joueur de champ à ne pas avoir disputé la moindre minute de jeu en Russie, Adil Rami a su apporter sa pierre à l'édifice, selon Mbappé.

"En Russie, certains ne joueront pas ou peu. Je ne sais pas encore lesquels, mais ce sera le cas. Les qualités footballistiques sont essentielles, mais l’aspect social et l’état d’esprit sont aussi très importants", déclarait Didier Deschamps sur le site officiel de la FFF, le 1er mai dernier. Plus d'une semaine après la Coupe du Monde remportée par les siens grâce à une victoire 4-2 acquise face à la Croatie, force est de constater que le sélectionner des Bleus avait vu juste. 

Et pour cause, comme il l'avait annoncé, certains n'ont que très peu joué, à l'image de Florian Thauvin par exemple, tandis que d'autres n'ont pas eu droit à la moindre seconde de jeu au pays des tsars, comme ca a été le cas pour le gardien Alphonse Areola et le défenseur central Adil Rami. S'ils auraient pu s'estimer lésés, ou même frustrés, ces deux joueurs se sont pourtant montrés exemplaires. Et même un peu plus pour le second cité, à en croire les propos de son jeune partenaire Kylian Mbappé, qui ne tarit pas d'éloges à son sujet. 

"Tous vous diront qu’Adil a été très bon dans ce qu’il avait à faire"

"Si Adil n’a pas du tout joué, ç’a été l’un des éléments moteurs du groupe. Je ne sais même pas s’il a fait un seul échauffement. Pourtant, je suis convaincu que c’est l’un des éléments les plus importants de l’aventure", a-t'il affirmé au quotidien France Football. Un constat qui devrait faire plaisir au principal intéressé, qui sortait d'une saison convaicante avec l'Olympique de Marseille et qui était déjà de l'aventure lors de l'Euro 2016.

Rami

"Demandez aux vingt et un autre joueurs. Tous vous diront qu’Adil a été très bon dans ce qu’il avait à faire. Il apportait sa bonne humeur et son expérience. Dans un groupe aussi jeune, ça faisait du bien, les jeunes l’écoutaient", a même insisté l'attaquant du Paris Saint-Germain, auteur de 4 buts durant cette Coupe du Monde. Malgré ce genre de compliments, Adil Rami n'est pas sur de poursuivre l'aventure avec l'Equipe de France, lui qui pourrait prendre sa retraite internationale, quelques mois seulement après celle de Laurent Koscielny. 

Prochain article:
Leganes-Real Madrid 1-0, ça passe quand même pour le Real Madrid
Prochain article:
Saint-Etienne-OM 2-1, Khazri enfonce Marseille
Prochain article:
PSG, Qatar Tour 2019 - Le carnet de bord des Parisiens, épisode 3
Prochain article:
L'Atletico Madrid sorti de la coupe
Prochain article:
AS Monaco - Jovetic de nouveau blessé
Fermer