PORTRAIT - Qui est Kamal Bafounta, le "nouveau Pogba" qui pourrait quitter la France ?

Commentaires()
Âgé de 16 ans, Kamal Bafounta devrait bientôt quitter le FC Nantes. Comme avec Pogba en son temps, la France perdrait alors un de ses grands talents.

Le 4 novembre dernier, Kamal Bafounta portait le maillot de l'équipe de France U16 face au Japon lors du tournoi du Val de Marne. Dans les tribunes du stade de Bonneuil sur Marne, de nombreux observateurs, agents ou intermédiaires évoquaient ce jeune milieu de terrain athlétique et longiligne qu'ils surnommaient "le nouveau Pogba". Car le parallèle avec la star des Bleus ne se résume pas seulement à une ressemblance physique ou aux qualités techniques dont il fait preuve pour un grand gabarit de l'entrejeu. Très régulièrement observé par de nombreux scouts à chacune de ses apparitions avec les U17 nationaux du FC Nantes, le natif de Vénissieux a des prétendants. Comme pour l'international français parti à 16 ans à Manchester United, les sirènes de clubs étrangers résonnent de plus en plus fort. 

Surclassé au foot comme à l’école

Du côté de Nantes, les dirigeants n’ont pas encore dit leur dernier mot pour conserver un des jeunes éléments les plus prometteurs de leur académie. Car depuis son arrivée l’été dernier, Kamal Bafounta ne montre pas autre chose que les qualités déjà étalées dans la région lyonnaise. "Il est arrivé au FC Lyon à 11 ans, se souvient son ancien formateur Johan Renard aujourd’hui recruteur pour le LOSC. La première fois que je l’ai eu en U15, Kamal avait 13 ans. On jouait contre Bourg-Péronnas et à la demi-heure de jeu, il a pris le ballon depuis notre camp, il a dribblé 4 ou 5 joueurs et a marqué. Cette action me reste à l’esprit parce qu’elle symbolise bien pourquoi Kamal était surclassé. Il était beaucoup plus grand que les autres, ses qualités physiques et techniques lui donnaient une grande capacité d’élimination". Depuis, le jeune milieu de terrain a entretenu son avance de manière linéaire grâce à une tête bien faite et un caractère de travailleur.

"C’est un gamin très intelligent, poli, bien élevé et très calme. Je ne me souviens même pas l’avoir vu s’énerver une fois", se remémore Johan Renard. Il a les moyens d’exploiter au maximum ses qualités parce qu’il est aussi très travailleur. À l’entraînement, c’était une heure et demie d’intensité et de silence". Surclassé depuis ses 11 ans, Kamal Bafounta est également en avance à l’école où il brille tout autant que sur le terrain. Avec un an d’avance, il passera son bac S dans quelques semaines. De nationalité franco-espagnole, le jeune homme maîtrise ses deux langues parentales en plus de l’Allemand appris en cours qu’il met déjà à profit dans la sphère professionnelle. "La dernière fois, je l’ai entendu parler allemand avec quelqu'un qui était venu le voir jouer", témoigne un proche du joueur. De quoi spéculer sur un avenir à l’étranger ? Les différentes approches dont il fait l’objet semblent aller en ce sens.

Everton sur les rangs, comme d'autres...

Derrière les mains courantes, beaucoup de recruteurs s’amassent pour observer ce milieu de terrain capable de casser les lignes par ses projections ou ses dribbles et de répéter les efforts à une intensité qui tranche avec les jeunes joueurs de sa catégorie. De là à réellement voir en lui le "nouveau Pogba" ? "Ce qui est sûr, c’est qu’il est moins extravagant, répond Johan Renard. Ce n’est pas tout à fait le même style de jeu non plus mais je suis persuadé qu’il a les capacités pour faire aussi bien". Ce que semblent aussi penser beaucoup d’observateurs. Comme révélé par L’Équipe, c’est bien Everton qui a le plus vite avancé ses pions. Mais si le projet sportif des champions d’Angleterre U23 a de quoi séduire, d’autres clubs se sont également positionnés. Les dirigeants de l’Inter Milan, qui ont accompagné son entourage lors d'une visie de leurs installations il y a quelques semaines, restent en course tout comme le FC Séville qui multiplie les contacts. À l’approche de la fin de la saison, d’autres grands d’Europe signalent leur intérêt pour un jeune joueur dont la convention prend fin dans quelques semaines et qui sera donc libre de s’engager où il le souhaite.

Prochain article:
Roma-CSKA : un escalator s'écroule dans le métro de Roma
Prochain article:
AEK Athènes-Bayern Munich 0-2, le Bayern fait le travail en Grèce
Prochain article:
Inter Milan, Luciano Spalletti : "Barcelone est l'un des meilleurs clubs au monde"
Prochain article:
LIGA - Javier Tebas répond aux détracteurs du projet de délocalisation
Prochain article:
"Moment difficile", "galère", Kevin de Bruyne revient sur deux mois de repos forcé
Fermer