PORTRAIT - Mathieu Manset (Bastia), à la recherche du temps perdu

Commentaires()
Meilleur buteur de son championnat (N3), Mathieu Manset, ex-partenaire de Nicolas Anelka en Chine, veut rattraper le temps perdu avec le SC Bastiais.

"Si je n'avais pas eu toutes ces galères, j'aurais peut-être joué plus haut." Mathieu Manset, meilleur buteur du Sporting avec 12 réalisations, reprend espoir à Bastia (N3) où il est arrivé en novembre sur les conseils du défenseur, Maka Mary (11 matches en Ligue 1). "Avant ça, je voulais arrêter le foot, précise pour Goal l'attaquant de 28 ans. Je restais sur une aventure à Malte où je n'étais pas payé. J'avais décidé de m'inscrire au futsal, dans le club de mon frère à Créteil. Puis Maka, que je connais depuis que j'ai 5 ans, m'a appelé et m'a dit que Bastia me voulait". Un nouveau départ pour l'ancien partenaire de Nicolas Anelka, en fin de contrat fédéral avec le Sporting à la fin de la saison.

Le parcours de Mathieu Manset, titulaire le week-end dernier, est riche en expériences. D'abord au Havre, qui ne l'a pas conservé, puis en Angleterre, à Hereford (2009-11) et Reading (2011-12), en Chine (Shanghai Shenhua, 2012), mais également en Suisse (Sion, 2012-13), en Belgique (Antwerp, 2014) et en Bulgarie (Slavia Sofia, 2015) où il avait déjà dû affronter une histoire de salaires non payés. "Quand je suis parti à Sofia, je n'avais rien d'autres. J'ai signé là-bas en août, et jusqu'à décembre je n'ai pas été payé. Ils sont venus me voir et m'ont annoncé que tous les gros salaires du club devaient partir. Je me suis dit que j'étais maudit et mentalement, c'était très dur", raconte le buteur bastiais.

Avec Anelka en Chine, et Gattuso à Sion

Passé par Marseille-Consolat avant son départ à Malte, Mathieu Manset, surnommé "Manny" depuis ses années en Angleterre, a dû affronter les obstacles, aussi hauts les uns que les autres. "J'ai pris des coups à la tête, notamment à Sion où il y avait un projet et des noms comme Gennaro Gattuso et Oussama DarragiLà-bas, comme ailleurs, si j'avais pu rester deux ou trois ans, je l'aurais fait. Mais tout ne s'est pas passé comme je l'espérais, assure-t-il. À Sofia et à Malte, pareil, j'utilisais mes économies, pas les salaires des clubs. Ce n'était pas gérable, et avec toutes ces histoires, j'ai eu peur que les gens pensent que c'était moi qui posait problème, que j'étais un joueur instable."

PS Mathieu Manset

"Content d'être encore là, à vivre du football", Mathieu Manset reconnaît avoir raté le train à plusieurs reprises. "J'étais international Espoirs ivoirien (5 sélections), et au final c'est du passé, regrette-t-il. Mais il faut relativiser. Ici, je n'ai aucun problème de paye, contrairement à ce que j'ai connu. Il y a un fonctionnement professionnel, des entraînements chaque jour. 3 000 à 4 000 personnes par match à Furiani, 500 supporters qui nous suivent à l'extérieur. Je prends du plaisir dans un club à l'histoire forte."

Depuis son arrivée sur l'Île de Beauté, plusieurs clubs l'ont observé, notamment en Ligue 2. Des intérets qu'il aborde avec sérénité. "Si je dois aller ailleurs, j'aimerais que ce soit plus haut, et il faudra que je m'entraîne encore plus dur pour être au niveau. Mais aujourd'hui, je me donne à 100% pour le Sporting, je ne pense pas à autre chose, répond-t-il. Mon objectif, c'est de faire monter le club et pour ça je me dois de marquer le maximum de buts." Suffisamment, peut-être, pour terminer meilleur buteur du groupe.

L'article continue ci-dessous

EN BREF : La vie à Shanghai avec Nicolas Anelka

"Il n'y avait rien de mieux que de progresser à ses côtés. J'étais fan ! Quand j'étais petit, je voulais le n°39. Tout n'a pas été facile, la langue, le pays, le décalage horaire, mais j'étais avec Nico. Il prenait soin de moi. Si j'avais un souci, je l'appelais, on allait manger ensemble. C'était une bonne expérience de vie."

Prochain article:
Cardiff, Ken Choo : "Emiliano Sala était si heureux de nous rejoindre"
Prochain article:
Emiliano Sala - Thomas Touré : "Ça me bouleverse"
Prochain article:
Emiliano Sala - Le FC Nantes se joint aux supporters pour le rassemblement en soutien de l'Argentin
Prochain article:
Emiliano Sala - Yacine Bammou : "Je n'arrive toujours pas à y croire"
Prochain article:
Nantes, Vahid Halilhodzic "s'attend au pire" pour Emiliano Sala
Fermer