Podium, Coupe d’Europe et maintien… Les enjeux de la 38e journée de Ligue 1

The last show. Samedi, aux alentours de 23h, les trois coups de sifflet retentiront pour acter la fin de la saison 2021-2022 en Ligue 1. Un exercice de grande qualité qui nous réserve encore des surprises, puisque tout peut arriver dans la course au podium, aux autres places européennes et au maintien. Tour d’horizon des enjeux de la 38e et dernière journée de championnat.

La lutte pour le podium

Monaco (2e, 68 points, +25), Marseille (3e, 68 points, +21), Rennes (4e, 65 points, +42)

Lens-Monaco, Marseille-Strasbourg, Lille-Rennes

La première marche du podium est pour le Paris Saint-Germain, champion depuis plusieurs semaines, mais qui finira dauphin ? Le suspense reste entier avant la 38e journée : Monaco est repassé devant l’OM samedi dernier grâce à une meilleure différence de buts, tandis que Rennes - justement tombeur du club phocéen (2-0) - se trouve à trois longueurs des deux formations sudistes.

Amine Harit Rennes Marseille Ligue 1 14052022
Getty

L’ASM a donc son destin entre les mains, mais il faudra réussir à s’imposer sur la pelouse de Lens, dans l’enfer de Bollaert. Pas une mince affaire, donc. Pour l’OM non plus avec la réception de Strasbourg, qui tentera de gagner pour assurer sa place en Ligue Europa Conférence.

Rennes, un mince espoir de Champions

Rennes, enfin, se déplace à Lille et espèrera une défaite de ses deux concurrents pour passer devant grâce à une bien meilleure différence de buts.

Les Bretons doivent donc absolument gagner et espérer un faux pas devant pour pouvoir jouer la Ligue des Champions, tandis que l’OM et l’ASM n’auront besoin que d’un nul pour assurer la 2e ou la 3e place. Et si Marseille veut reprendre le ticket direct pour la C1 à Monaco, il faudra faire un meilleur résultat. L’équation est simple, mais l’enjeu est gros. Place au show.

La bataille pour les autres places européennes

Strasbourg (5e, 63 points, +21), Nice (6e, 63 points, +15), Lens (7e, 61 points, +14)

Marseille-Strasbourg, Reims-Nice, Lens-Monaco

Comme expliqué plus haut, Monaco ou Marseille (mais pas les deux en même temps, ndlr) ont encore une "chance" de finir en Ligue Europa, c’est-à-dire à la 4e place. Mais pour l’instant, elle est occupée par Rennes, qui n’est justement pas non plus à l’abri de voir Strasbourg, adversaire de… l’OM lors de la 38e journée, lui passer devant.

Les Alsaciens ne comptent que deux longueurs de retard sur Rennes, et une défaite des Rouge et Noir à Lille couplée à une victoire des Bleu et Blanc à Marseille emmèneraient donc le Racing en Ligue Europa. En revanche, le SRFC assurera définitivement sa 4e place avec un match nul tant sa différence de buts est supérieure à celle du RCSA.

Strasbourg doit (aussi) faire attention à Lens

Encore une fois, le calcul est simple. Et il le sera aussi pour Strasbourg, qui détient donc actuellement la 5e place directement qualificative pour la Ligue Europa Conférence grâce à une meilleure différence de buts que l’OGC Nice (+6). Les Alsaciens auront besoin d’un aussi bon résultat que les Aiglons, en déplacement à Reims. Et attention à Lens, deux points derrière, qui pourrait coiffer Strasbourgeois et Niçois au poteau en cas de victoire face à Monaco et de défaites des concurrents face à Marseille et Reims.

Qui pour accompagner Bordeaux en L2 ?

Metz (18e, 31 points, -29), Saint-Etienne (19e, 31 points, -35), Bordeaux (20e, 28 points, -41).

PSG-Metz, Nantes-ASSE, Brest-Bordeaux

L'article continue ci-dessous

Si Saint-Etienne perd et que Metz se fait laminer par au moins six buts d’écart par le PSG pendant que Bordeaux dompte Brest par au moins sept buts d’écart, alors les Girondins auront une chance de rester en L1. Vous l’aurez compris, le club au scapulaire n’aura certainement pas l’occasion de disputer le derby face à Toulouse la saison prochaine, mais qui l’accompagnera en Ligue 2 ?

Bordeaux-Metz, Ligue 1.
Getty

Saint-Etienne, pour l’instant. Et pourtant, les Verts peuvent avoir un peu d’espoir. Pour une simple et bonne raison : Metz se déplace au Parc des Princes, où le PSG n’a perdu aucun match en Ligue 1 cette saison. Une forteresse à priori imprenable, mais il faudra bel et bien y gagner pour assurer la place de barragiste ! Tout autre résultat ouvrirait la porte aux Verts, à condition qu’ils arrivent à en obtenir un meilleur.

Kombouaré : "On ne fera pas de cadeau"

Évidemment, la tâche ne sera pas non plus aisée pour les hommes de Pascal Dupraz, qui batailleront avec le récent vainqueur de la Coupe de France. Et à la Beaujoire ! Un détail important car l’ambiance et la fête seront au rendez-vous, et les joueurs nantais auront sans doute à coeur de bien finir devant leur public. Dans tous les cas, ne comptez pas sur Antoine Kombouaré pour lâcher le match…

"Je ne joue pas pour envoyer des gens en Ligue 2 mais pour gagner des matchs, a déclaré l’ancien coach du PSG en conférence de presse. S'ils doivent se maintenir en gagnant, c'est qu'ils auront fait un grand match. On ne fera pas de cadeau." Les Verts sont prévenus : on ne reçoit pas le maintien, on le gagne.