Platini : "L'Euro 2016 c'est mon enfant"

Commentaires()
Getty
Toujours suspendu de ses fonctions de président de l'UEFA, Michel Platini garde l'espoir d'être blanchi et assister ensuite à l'Euro en France.

Michel Platini est toujours suspendu de toute activité dans le football. S'il n'est pas blanchi par le TAS en mai prochain, il le sera même pendant les six prochaines années. Un scénario que l'ancien capitaine de l'Equipe de France a toujours autant du mal à imaginer. Dans une interview accordée à BeIn Sports, il s'est dit optimiste quant à la levée de cette sanction, mais a aussi reconnu que le Championnat d'Europe en France, pour lequel il a tant œuvré, pourrait finalement se disputer sans qu'il n'ait la chance d'y assister.

"Ma suspension ? Une énorme injustice"

"L'Euro 2016 c'est mon enfant. Je ne sais pas encore si j'y serai, je suis suspendu, a-t-il déclaré avec beaucoup de frustration. C'est inimaginable que je n'y sois pas et ça l'est depuis le début". "Platoche" en a gros sur le cœur et il en veut toujours énormément à ceux qui l'ont mis sur la touche : "c'est scandaleux et c'est une injustice énorme. On ne voulait pas que je prenne les rênes du foot mondial. Ils ont trouvé un truc déloyal. C'est comme ça".

"Blatter a aussi fait de très bonnes choses pour le football"

Concernant son avenir à court terme, Platini est pleinement concentré sur son audition devant le TAS : "Pour l'instant, je veux blanchir mon cas. Si je ne suis pas blanchi, je serai présent à l'Euro par la pensée. Jusqu'à aujourd'hui je ne sais toujours pas ce que j'ai fait (pour être suspendu)". Sepp Blatter sera aussi présent pour défendre sa cause. Interrogé au sujet de l'ancien président de la FIFA, il a déclaré : "on a fait un grand procès à Blatter. Peut-être qu'il a fait des bêtises et moi aussi, mais ce qu'il a fait pour le foot était bien". Pour ce qui est de l'autre affaire dans laquelle son nom a été cité, à savoir le Panama Papers, il a refusé d'émettre le moindre commentaire. 

"Plus que l'Equipe de France, il faut que la France gagne à l'Euro"

Après avoir "parcouru" son actualité, Platini s'est aussi épanché sur celle de l'Equipe de France. Il se montre assez optimiste quant aux chances des Tricolores de bien figurer cet été : "Il y a une bonne petite génération. Il y a aussi des joueurs qui jouent des grands clubs. Faut-il gagner l'Euro pour que la compétition soit réussie ? Plus que l'Equipe de France, il faut que la France gagne". A la question si la bande à Deschamps est plus forte avec ou sans Benzema, l'ancien sélectionneur a rétorqué : "Benzema n'est pas Top player quand il joue avec Cristiano Ronaldo. S'il doit ou pas être retenu pour l'Euro ? Il faut demander à Deschamps. J'ai trop été sélectionneur et tout le m'emmerdait, alors je ne vais pas emmerder à mon tour DD. Il a ma confiance".

"Zidane fera un grand entraineur"

Un autre ancien 10 des Bleus fait actuellement parler de lui, en l'occurrence Zinedine Zidane. Même s'il ne l'a pas particulièrement connu, Platini veut croire que l'ancien Ballon d'Or a l'étoffe pour réussir dans son nouveau métier : "Il a eu le courage d'accepter le poste au Real et de franchir le pas. Il se donne les moyens de faire une carrière. Pour moi, c'est un pari très risqué. Perez lui a demandé et c'était le bon moment pour Zinedine. Il va prouver que c'est un grand entraineur".

Fermer