Pérou, Danemark, Australie : l'équipe de France devra assumer le statut d'archi favori

Commentaires()
L'équipe de France a la poule parfaite pour lancer sa compétition, faire le plein de confiance et s'imposer comme un des grands favoris du Mondial.

Lorsque les petits papiers du tirage au sort de la phase de poules du Mondial en Russie ont placé la France dans le Groupe C - celui-là même où elle figurait lors du titre de 1998 - les superstitieux y ont vu un signe. La premier adversaire annoncé des Bleus, le Pérou, ne les aura pas rendu plus cartésiens. Dans son histoire en Coupe du monde (4 participations), le Pérou a toujours affronté le futur vainqueur en poule... Le Danemark, qui faisait aussi partie de l'aventure victorieuses des Bleus il y a vingt ans et l'Australie ne noircissent pas non plus un tableau qui apparait relativement abordable. 

Le tirage complet de la phase de groupes de la Coupe du monde en Russie

Une pression qu'il faudra assumer et un tableau moins dégagé

L'équipe de France aurait pu tomber avec l'Espagne ou l'Angleterre, les deux épouvantails du deuxième chapeau. Les trois adversaires de son groupe lui confèrent automatiquement un statut de grand favori que les officiels des Bleus ont d'abord accueilli avec prudence. "C'est un tirage qui devrait leur permettre d'avancer dans cette coméptition, répliquait prudemment le président de la Fédération Noël Le Graët. Il ne faut pas dire que c'est un groupe facile et qu'on y est déjà. On a envie d'aller loin dans la compétition donc il ne faut pas partir en retard. J'ai déjà vu des équipes de France favorites pour qui ça s'est mal terminé".

Même si l'approche de l'événement interdit de se référer uniquement au papier, les Bleus ont tout de même hérité d'un des groupes les plus cléments de la compétition. Une pression supplémentaire qui s'abattra sur les coéquipiers de Corentin Tolisso, conscient de la situation. "Beaucoup vont sûrement nous présenter en favori cette poule, expliquait-il en réaction dans les colonnes de L'Équipe. Mais c'est un statut à assumer, il va donc falloir rester concentrés, prudents et déterminés pour passer ce premier tour". 

Tirage au sort CDM 2018 calendrier Bleus

D'autant que la route pourrait rapidement s'élever. Puisque le groupe C croisera le D au niveau des Huitièmes de finale, l'ombre de l'Argentine pourrait rapidement planer sur le parcours des Bleus. Si toutes les planètes venaient à s'aligner et que les deux premières places revenaient aux coéquipiers de Lionel Messi et de Paul Pogba, le Nigeria et la Croatie se dresseraient comme les adversaires les plus probables (l'Islande restant la dernière possibilité). En plus de la manière qui sera exigée face à des nations réputées plus faibles, l'équipe de France devra donc prendre la première place pour se protéger au maximum avant le tableau final. "L’objectif sera de sortir premier de notre poule en sachant, sans se projeter trop loin, que c’est le groupe de l’Argentine qui peut nous concerner, expliquait d'ailleurs Didier Deschamps. Quand vous êtes dans un tournoi final, prédire l’Espagne, l’Argentine, le Portugal... à un moment, il faut rencontrer les plus forts aussi". Autant essayer de se conforter avant dans l'idée que la France en fait partie. 

Fermer