Paradise Papers - Arsenal et Everton, un conflit d'intérêts ?

Commentaires()
Getty Images
D'après les Paradise Papers, les Toffees seraient contrôlés comme les Gunners, en partie, par un oligarque russe, ce qui susciterait un problème.

Dans la droite lignée des Panama Papers, révélés il y a un an, son petit frère, les "Paradise Papers" dévoilent une nouvelle enquête internationale sur les paradis fiscaux et différents business plus ou moins licites. Parmi les secteurs pointés du doigt, le football serait encore une fois concerné.

Guardiola enregistre le meilleur départ de sa carrière d'entraîneur

L'article continue ci-dessous

Au coeur de ces nouvelles révélations, le championnat anglais est mis en avant et une affaire particulière, concernant Arsenal et Everton. Les Gunners sont détenus à 30% par un oligarque russe du nom d'Alisher Ousmanov. D'après l'enquête, ce même dirigeant serait présent également au capital du club de Liverpool. Un tel cas serait évidemment illégal puisque qu'aucun personne ne peut être présente au sein de deux formations de Premier League.

Pour ses avocats il y a des "erreurs d'interprétation"

Ce ne serait pas une même participation puisque cet oligarque posséderait près de la moitié des actions des Toffees, récemment battus à deux reprises par Lyon en Europa League. C'est en 2016 que l'homme d'affaire aurait racheté pour 100 millions d'euros cette juteuse part. Les doutes ont augmenté en janvier 2017 lorsque Everton a annoncé que son centre d'entraînement, Finch Farm, serait sponsorisé par une société d'Alisher Ousmanov, USM Holdings. Le complexe s'appelle depuis USM Finch Farm.

Pour la défense du businessman, ses avocats assurent à la BBC qu'il y a des "erreurs factuelles et d'interprétation" dans l'enquête publié notamment par le quotidien Le Monde et la radio France Inter. Pour l'heure, la Premier League n'a pas ouvert d'investigation...

Prochain article:
Leganes-Real Madrid 1-0, ça passe quand même pour le Real Madrid
Prochain article:
Saint-Etienne-OM 2-1, Khazri enfonce Marseille
Prochain article:
PSG, Qatar Tour 2019 - Le carnet de bord des Parisiens, épisode 3
Prochain article:
L'Atletico Madrid sorti de la coupe
Prochain article:
AS Monaco - Jovetic de nouveau blessé
Fermer