News Résultats en direct
Marseille

OM - Sampaoli, son avenir, le Classico : Dimitri Payet se confie

15:39 UTC+2 15/10/2021
Dimitri Payet Marseille Lens Ligue 1 26092021
Le meneur de jeu des Phocéens s'est épanché sur sa relation avec l'Argentin, son début de saison et son futur avec l'Olympique de Marseille.

Auteur de cinq buts en Ligue 1 depuis le début de saison, Dimitri Payet affiche un très bon niveau depuis le début de l'exercice 2021-2022. Le meneur de jeu de l'OM incarne le projet des Phocéens, lui qui a prolongé jusqu'en 2024 annoncé comme un "Marseillais à vie". Dans une interview accordée à L'Equipe, Dimitri Payet s'est exprimé sur son avenir et a une nouvelle fois déclaré sa flamme à l'Olympique de Marseille.

OM : les Phocéens font plaisir à Didier Drogba cette saison

"Je travaille pour tenir jusqu'en 2024, je sais que je devrai m'adapter comme je l'ai fait récemment, mais il faudra que tout soit aligné pour que je reste à un certain niveau. Je me sens très bien. On m'a souvent posé la question en fin de saison dernière pour savoir si je ne regrettais pas mon choix. Mais je sais pourquoi je le fais, je sais où je suis. Je n'ai pas choisi la facilité, j'aurais pu aller chercher un dernier contrat... Je voulais m'inscrire ici dans la durée en tant que joueur, jusqu'à ce que je sente que je ne peux plus. Et ensuite, j'ai envie de donner autrement pour faire encore grandir ce club", a expliqué Dimitri Payet.

Le meneur de jeu est heureux de sa relation avec Jorge Sampaoli : "En fait avec Sampaoli, on s'est parlé une fois et on n'aura pas besoin de le refaire. Il m'a juste demandé d'être moi-même et d'être heureux. Oui, d'être heureux, exactement. J'ai l'impression qu'il me connaissait déjà en me disant cela. Avec Sampaoli, il y a plus de dialogue. Il est plus proche des joueurs, il déconne même avec nous parfois. On peut échanger. Si les cadres pensent qu'il faudrait corriger telle ou telle chose, il sait écouter. Il gueule quand on n'arrive pas à reproduire quelque chose qu'il veut mettre en place. Quand on arrive à l'entendre, il nous encourage à aller vers l'avant, à jouer, toujours. On ne s'en plaint pas, au contraire".

"Toutes les équipes sont prenables"

Dimitri Payet est prêt à la bataille pour le prochain Classico contre le Paris Saint-Germain et son armada : "Toutes les équipes sont prenables. Ils se sont renforcés et ont des objectifs élevés, mais nous aussi. Ce sera un match de Ligue des Champions, on se battra avec nos armes, notre nouvelle façon de jouer. Ce sera excitant car il y a plein de nouveautés. Ce sera le premier du coach, ils ont des nouveaux joueurs, nous aussi". 

Pourquoi l’OM n’y arrive plus

Enfin, il est revenu sur les incidents lors de Nice-OM : "Si je reste allongé, je me dis que je vais en prendre plus dans la gueule. Après, si je ne me relève pas, le match, on le gagne 3-0. Je peux sortir avec une minerve et l'histoire, elle est réglée. Mais ma réaction est humaine. Au vu des décisions qui ont suivi et des événements qu'il y a eus ensuite sur d'autres terrains, on ne va jamais s'en sortir. Il fallait prendre des décisions justement. Ce match à Nice était l'occasion de mettre un terme à tout ça. Mais les sanctions de la commission de discipline n'ont pas été à la hauteur. Et ça s'est vu ensuite".

"J'étais touché quelques jours. Moi, je suis victime normalement. Et j'ai été jugé en tant que victime et coupable. Et ça, je ne l'ai pas digéré. Après, ce n'est pas ma première commission. Je suis rarement redescendu de Paris content. Mais là, c'est la fois de trop. Malheureusement, après ces décisions, je savais qu'on était parti sur du grand n'importe quoi et je ne me suis pas trompé. Les faits m'ont donné raison. Tant qu'on ne prendra pas des vraies décisions...", a conclu Dimitri Payet.