News Résultats en direct
Ligue Europa

OM-Salzbourg (2-0) - Payet et Gustavo portent l'OM, la belle prestation de Pelé, le milieu un peu en dessous : les notes marseillaises

23:18 UTC+2 26/04/2018
Florian Thauvin Marseille Salzburg UEFA Europa League 26042018
Auteur de 2 passes décisives, Payet a permis à l'OM de s'imposer dans un match où Gustavo et Pelé lui ont permis de ne pas prendre de but.

Yohann Pelé : 7

Auteur de 4 arrêts décisifs (26, 29e, 55e, 65e), le portier marseillais a livré une prestation convaincante alors que les assauts sur sa cage se sont succédés sur les temps forts adverses. Rassurant dans les airs, il a tenu son équipe à flot lorsque l'égalisation puis la réduction du score menaçaient.

Adil Rami : 6

Un match sérieux dans son ensemble avec une maîtrise aérienne (100% des duels aériens remportés) et de l'impact physique. Il a parfois souffert dans les petits espaces mais s'est montré solide sur l'homme et juste à la relance.

Luiz Gustavo : 7

Une prestation d'une grande maîtrise. Le Brésilien n'a tout simplement perdu aucun de ses 7 duels disputés. Ses qualités d'anticipation ont permis de couper les trajectoires adverses quand son sens du placement et son jeu de corps on fait le reste. Des ballons vers l'avant, des projections. Un match plein.

Bouna Sarr : 7

Grosse activité pour le latéral marseillais qui s’est montré généreux dans l’effort défensif. C’est lui qui a touché le plus de ballons (côté marseillais (84), qui en a récupéré le plus (12) et qui a réalisé le plus d’interceptions (4). Il n’a pas hésité à se porter vers lavant en apportant vitesse et technique dans les petits espaces.

Jordan Amavi : 6

Il a obtenu deux fautes dans la moitié adverse en première période avant de se restreindre un peu plus offensivement. Impliqué et engagé, il a taclé à plusieurs reprises pour couper les attaques autrichiennes. Le latéral marseillais s'est surtout distingué dans sa moitié de terrain où il a été impérial. 

Maxime Lopez : 5

Il a montré une grosse activité en début de rencontre avant de reculer et de perdre de l'influence. Face à un bloc adverse dense et armé physiquement, il a parfois peiné àse frayer des chemins même si sa qualité de passe a apporté du liant au milieu. Il aurait pu causer un penalty pour une faute non sifflée sur Lainer à l'heure de jeu.

Morgan Sanson : 5

Un peu à l'image de Maxime Lopez, il n'a pas tout de suite pris ses marques face à un entrejeu adverse musclé et en supériorité. Il s'en est tout de même sorti grâce à ses qualités techniques qui ont permis plusieurs longues passes vers l'avant. Le milieu marseillais a beaucoup donné au point de terminer la rencontre allongé sur la pelouse du Vélodrome.

Florian Thauvin : 6

Il a percuté, fixé, provoqué les un contre un en première période. Son but de la tête puis de la main (15e) aurait pu petre refusé mais vient finalement créditer une prestation correcte. Il a souvent été trouvé dans la moitié adverse et a apporté de la verticalité malgré un déchet un peu trop important sur des phases où son équipe avait besoin de maîtrise. 

Dimitri Payet : 7

Malgré la perte de quelques ballons due à des prises de risques dans la passe et les percussions, l'international français a fait parler toute sa classe technique pour amorcer les contres et apporter de la sérénité. Auteur de deux passes décisives, il délivre la première sur coup franc pour Thauvin puis la seconde sur une action de classe pour N'Jie.

Lucas Ocampos : 6

Ses provocations ont fait tourner la tête de la défense adverse en début de rencontre. C'est lui qui provoque la faute à l'origine de l'ouverture du score de Thauvin. S'il ne s'est pas créé d'occasions franches, l'Argentin a amené du mouvement et n'a pas oublié de défendre et de combattre. Sorti sur blessure peu après le retour des vestiaires. 

Kostas Mitroglou : 4

L'attaquant marseillais a touché peu de ballons dans le sens du jeu et n'a pas su se procurer les occasions que certains ballons appelaient. Du combat dos au but. 

Julien Quelen, au stade Vélodrome.