OM, Jacques-Henri Eyraud choqué du traitement réservé à Rudi Garcia

Commentaires()
Getty
Le président de l'OM a tapé du poing sur la table en zone mixte. Il a pris la défense de son entraîneur, mal traité par la presse.

Vainqueur des Girondins de Bordeaux ce mardi soir, l'Olympique de Marseille s'est donné un peu d'air. Les Phocéens se relancent et décrochent trois points dont ils avaient cruellement besoin. Rudi Garcia peut également se sentir soulagé après ce succès alors qu'il est de plus en plus critiqué et que son avenir aurait pu être en jeu. Après la rencontre en zone mixte, Jacques-Henri Eyraud s'est félicité du succès qui en appelle d'autres, mais a tapé du poing sur la table pour prendre la défense de Rudi Garcia.

"C’est une victoire, encore une fois, qui arrive à un moment important, avec une équipe qui a énormément d’absents. Je voulais remercier les joueurs et le staff qui méritaient cette victoire et je suis content pour les joueurs qui n’ont pas l’habitude d’être autant sur le terrain et qui ont répondu présent. Notamment des jeunes qui m’ont fait plaisir, mais aucune raison de s’emporter et maintenant il faut faire une belle série", a déclaré Jacques-Henri Eyraud.

Garcia : "Il faut lancer une série"

Boubacar Kamara Marseille Bordeaux

L'article continue ci-dessous

Le président de l'OM a défendu son entraîneur : "Ce que je veux dire, c’est que j’ai lu des choses qui m’ont choqué ces dernières heures. J’ai lu des mots "procès", "sursis", alors quoi ? Il a commis un crime ? Un délit ? Ça m’a un peu choqué. Je crois que c’est excessif d’employer ces mots-là. On travaille, tout le monde travaille dans le vestiaire, dans le club, pour changer la dynamique. J’aimerais qu’on sache garder raison et qu’on n’emploie pas ses mots là".

Rudi Garcia était satisfait de la victoire contre les Girondins de Bordeaux "Oh, on ne s'est pas fait beaucoup peur. On aurait dû marquer un deuxième but, mais leur gardien a fait les arrêts qu'il fallait en première période pour empêcher ça. Par contre, en seconde période, on a été moins dangereux. Mais c'est une victoire logique, réussie sans six titulaires, et c'est une performance pour les joueurs sur le terrain".

"Je vous avais dit que j'avais confiance en ces joueurs-là. On était les seuls à jouer (match en retard de la 18e journée), et du coup ces trois points-là sont les bienvenus. Mais il faut que ce soit le début d'une série. Trois points, c'est bien, mais ça ne suffit pas, il faut aller chercher une victoire à Dijon. Il faut une dynamique positive", a conclu l'entraîneur de l'OM.

Fermer