OL - Monaco (0-2), Rudi Garcia charge Stéphanie Frappart

2020-02-27 Rudi Garcia Lyon
Getty Images
Exclu lors du quart de Coupe de France, l’entraîneur de l’OL estime que l’arbitrage n’a pas été à la hauteur du choc contre Monaco.

Lancé dans la course au titre, quart de finaliste de la Coupe de France, l’Olympique Lyonnais pouvait rêver de mettre fin à presque une décennie de disette et la Coupe de France 2012. Malheureusement, le club lyonnais pourrait bien faire choux blanc une saison de plus.

A trois points de Lille en Ligue 1, les Gones avaient une occasion unique de se rapprocher d’une nouvelle finale, mercredi soir. Opposés à Monaco au Groupama Stadium, les hommes de Rudi Garcia ont mordu la poussière (0-2) et ne verront donc pas le dernier carré de la Coupe de France. Un objectif de plus qui s’envole même si l’entraîneur lyonnais n’a rien à reprocher à ses joueurs.

"C'est une élimination qui n'est pas méritée. On méritait de se qualifier sur ce qu'on a fait aujourd’hui, a déploré Garcia en conférence. On a manqué de réussite en touchant plusieurs fois les montants. Il y a quelques faits de jeu en notre défaveur ce soir. Que voulez-vous dire aux joueurs à part les féliciter. Le résultat est immérité et orienté en raison des faits de jeu."

Les faits de jeu avec de nombreux montants et Stéphanie Frappart, voilà les raisons de la colères de Rudi Garcia. Exclu par l’arbitre de la rencontre, le technicien ne s’est pas montré tendre après la rencontre. Pour lui, l’arbitrage n’a pas été au niveau du choc contre Monaco.

"Je pense que l'arbitrage n'était pas au niveau des deux équipes ce soir. Cela arrive. Parfois, l'arbitre n'est pas bon. Certaines décisions ne nous ont pas été favorables ce soir.

Malheureusement, avec cette arbitre, ce n'est pas la première fois qu'on a des résultats comme ce soir. J'en veux pour preuve le but refusé à Houssem Aouar contre l'OM ou celui refusé à Karl Toko-Ekambi contre Metz."

Obligé de rejoindre les vestiaires après moins d’une demi-heure de jeu, Rudi Garcia a donc dû regarder le reste de la rencontre des tribunes. Un rouge lourd de conséquences puisque, selon le rapport des officiels, il pourrait manquer le nouvel affrontement décisif contre Monaco, dans dix jours.

Un match pour lequel Memphis Depay est d'ores et déjà absent après avoir récolté un jaune pour une simulation, qui n’en était pas une pour Garcia.

L'article continue ci-dessous

"Ce qui est sanctionné, ce n'est pas une simulation. Il y a faute. Qu'on ne siffle pas pénalty ou faute, mais qu'on ne taxe pas le joueur de simulation alors que ce n'est pas le cas.

Je ne sais pas si l'arbitre était au courant ou pas de qui est exposé. On a une fin de championnat à jouer. Voir notre capitaine suspendu pour ce carton jaune serait injuste. Il y avait des enjeux, de la tension dans ce match."

Souhaitant que la commission retire ce jaune à son capitaine, Rudi Garcia n’avait pas fait redescendre la pression après la rencontre. Eliminé, l’OL doit désormais se concentrer sur la Ligue 1. Avec un choc contre Lille dès dimanche !

Fermer