News Résultats en direct
Ligue Europa

OL, Genésio : "Ne pas penser au match aller"

17:33 UTC+1 01/11/2017
Bruno Genesio Lyon
Bruno Genésio, le coach de l'OL, a demandé à ses protégés d'oublier la rencontre de Goodison Park dans leur préparation du match retour.

Deux semaines après l'avoir affronté à l'extérieur, l'Olympique Lyonnais va recevoir Everton sur ses terres, jeudi pour le compte de la Ligue Europa. Victorieux de la première manche (2-1), les Gones abordent ce rendez-vous avec confiance. Leur entraineur espère bien que les joueurs puissent se servir de cet avantage psychologique pour glaner un autre succès, et non pas pour prendre leur revanche par rapport aux évènements extra-sportifs qui se sont déroulés dans l'enceinte de Liverpool.

Genésio : "On fait preuve de suffisance"

Pour rappel, il y a eu une grande échauffourée impliquant les joueurs des deux équipes et aussi des fans locaux. Une bagarre déclenchée par Ashley Williams. Un évènement sur lequel Genésio a déjà tiré un trait. "Pour moi, ce match aller est totalement évacué, a lâché le technicien lyonnais lors de la conférence de presse d'avant-match. Je ne l'ai même pas évoqué avec mes joueurs. Ce qui compte, c'est comment aborder ce match retour au niveau tactique ou de l'état d'esprit. Et il ne faut pas penser à ce qui s'est passé au match aller". 

"Le plus important c'est de jouer notre football"

Le coach rhodanien accorde à cette rencontre face aux Toffees une grande importance, et ce malgré l'imminence du derby contre l'ASSE (dimanche prochain). "Tous les matchs de Ligue des Champions ou de Ligue Europa sont très, très engagés avec beaucoup d'intensité. Ce match n'échappe pas à cette règle. Pas plus, pas moins. Donc le plus important, c'est de jouer notre football. Le meilleur moyen de ne pas avoir de pépins, c'est de jouer sans arrières pensées", a-t-il prévenu.

Enfin, durant ce point presse, Genésio est aussi revenu sur les frictions qui existent actuellement au sein de son équipe. Lors du dernier match face à Metz, Mariano Diaz et Memphis Depay s'étaient fait remarquer par leur excès d'individualisme et leurs chamailleries au vu et au su de tout le monde. "On en a parlé ensemble. Il ne faut pas en faire une affaire d'état. Il peut parfois se passer certaines choses. A nous de le régler en interne, de se comporter en professionnel et comme des gens responsables. C'est justement ce que j'ai ressenti dans les discussions entre le staff ou avec les joueurs. Ou même entre les joueurs eux-mêmes. Cela fait partie de la vie de groupe. Mais il ne faut pas que ça se reproduise".