OL-ASSE (1-0) - Lopes décisif, Marçal et Ndombélé très solides : les notes lyonnaises

Commentaires()
D'abord malmené, l'OL a remporté le derby face à l'ASSE grâce à un but de Denayer (1-0). Et des solides prestations de Lopes, Marçal et Ndombélé.

Anthony Lopes : 7

Il maintient l'OL à lui tout seul en première mi-temps avec deux arrêts exceptionnels sur une tête puissante de Diony (22e) et une autre à bout portant de Debuchy (30e). Il s'est fait secouer sur les sorties aériennes qu'il a toutes assurées. 

Jason Denayer : 6

Moins bon en première mi-temps lorsque son équipe reculait, il a participé à la meilleure seconde période en mettant plus d'impact dans les duels. C'est lui qui ouvre le score d'une tête bien placée après un appel croisé de grande qualité (61e). Il s'est aussi montré habile à la relance lorsqu'il a évolué un cran plus haut et que son équipe occupait la moitié de terrain adverse.

Marcelo : 5,5

Sa présence physique a fait du bien en première période quand les siens avaient besoin de sortir les ballons qui arrivaient dans la surface. Il s'est aussi souvent trouvé sur la trajectoire des tentatives adverses et a récupéré 6 ballons, un total significatif pour un défenseur central.

Fernando Marçal : 7,5

Sur le côté gauche de la défense à trois, le latéral a parfaitement tenu sa place. Tacles, dégagements, interceptions, tout y est passé pour l'un des seuls à mettre l'impact et l'engagement d'un derby en première période. Il s'est parfois éparpillé avec le ballon lors des sorties de balles mais s'est toujours replacé derrière. Il termine la rencontre avec le plus haut total de ballons touchés (89), le plus grand nombre de duels disputés (19) et le plus plus grand nombre de ballons récupérés (8).

Rafael : 4

Il s'est montré remuant mais a manqué de justesse technique dans les un contre un. Il a souvent cherché un soutien qui a tardé à arriver lorsqu'il se trouvait dans la moitié adverse. Auteur d'un tacle très mal contrôlé sur M'Vila, il a laissé ses partenaires à 10 à 20 minutes de la fin de la rencontre.

Ferland Mendy : 5

Le néo-international français s'est montré plus fébrile que d'habitude techniquement, ce qui l'a empêché d'adresser un centre à Dembélé (16e) sur une contre-attaque éclair de son équipe. Il n'a pas lâché et a causé des problèmes par ses appels après la pause.

Tanguy Ndombélé : 7

Il a éprouvé des difficultés dans le repli défensif lors de la première demi-heure mais a répété les démonstrations balle au pied. Grâce à des prises de balles toujours tranchantes et à ses capacités de percussion, il a fait beaucoup de bien au milieu lyonnais. 

Houssem Aouar : 5,5 

Parfois mal compris lorsqu'il avait le ballon, il a aussi bonifié le jeu des siens par séquence grâce à sa qualité de passe (9e, 16e). Il a manqué d'agressivité par moment et a souffert dans les duels. En seconde période, il a orienté le jeu des siens et a retrouvé ses repères dans la position axiale qu'il affectionne. Il manque de peu d'inscrire le second but des siens après une frappe juste un peu trop croisée.

Nabil Fekir : 3

Il n'a pas bien joué les coups mais était-il en mesure de le faire ? Le capitaine lyonnais a semblé à court physiquement et n'a exploité aucun ballon, à l'image de celui donné dans la profondeur par Ndombélé (36e). Il n'a pas eu d'influence sur le jeu en décrochant. Touché à l'adducteur, il est sorti à la mi-temps, remplacé par Maxwel Cornet.

Moussa Dembélé : 2,5

Il a trop souvent joué dos au but sans bonifier aucun ballon. Il n'en a d'ailleurs touché que 12 en l'espace de 73 minutes et n'a pas su se rendre disponible en déviation ou dans la profondeur. 

Memphis Depay : 5,5

Sa passe décisive sur corner (61e), au gré d'une seconde période bien meilleure, sauve sa prestation. Avant cela, il avait montré les mauvais côtés de son talent avec beaucoup de gestes inutiles, des pertes de balles dangereuses, un repli défensif très superficiel et des mauvais choix avec le ballon.

L'article continue ci-dessous

Maxwel Cornet : 5

Il aurait pu se montrer désicif sur un geste s'il n'avait pas trop enlevé sa reprise en demi-volée sur un centre de Mendy (49e). Mais son entrée à la mi-temps a eu le mérite d'apporter du mouvement et de donner de la profondeur au jeu des siens.

Julien Quelen, au Groupama Stadium. 

Prochain article:
Aulas furieux à cause des insultes anti-OL
Prochain article:
"Barcelone, j'arrive !" - Kevin-Prince Boateng confirme son transfert au Barça
Prochain article:
Strasbourg : Jonas Martin absent 2 mois
Prochain article:
Kenny Lala prolonge son contrat à Strasbourg
Prochain article:
Mercato - Klopp pense que Liverpool va recruter cet hiver
Fermer