Le Real Madrid confirme Santiago Solari dans ses fonctions

Commentaires()
Getty Images
Après avoir assuré l'intérim pendant deux semaines, Santiago Solari devient officiellement coach du Real à titre permanent.

Santiago Solari sur le banc du Real Madrid : ce qui ne devait être qu'une parenthèse de deux semaines vient de se transformer en mariage officiel. Ayant pleinement donné satisfaction à l'occasion de son court intérim, le jeune entraineur argentin a convaincu le président Florentino Perez de lui accorder un bail plus long. Goal vous l'avait confirmé, c'est désormais officiel. Solari restera aux commandes de l'équipe première jusqu'au 30 juin 2021, date de son nouveau contrat avec le triple champion d'Europe en titre. Son nom avait été soumis à la Ligue Espagnole lundi soir, à l'heure où expirait le délai pour trouver un remplaçant à Julen Lopetegui.

Solari (42 ans) avait pris en main une équipe en plein doute et qui restait sur plusieurs faux-pas consécutifs, tant sur la scène nationale que continentale. En un temps record, il a donc relancé les Merengue et dans des proportions qui ont dépassé les espérances de la direction. Sous sa houlette, les champions d'Europe viennent d'aligner quatre victoires de rang et toutes réussies par au moins deux buts d'écart, avec 15 buts marqués pour 2 petites réalisations encaissées.

Initialement, le Real Madrid songeait à un grand nom pour ce poste si important et tellement exigeant. L'Italien Antonio Conte a même été sondé et sa venue à Bernabeu paraissait comme quasi acquise. Mais, ce dernier s'est finalement ravisé et plutôt que d'activer une autre piste en urgence, Perez a alors choisi de parier définitivement sur Solari avec l'aval du vestiaire. Les principaux cadres de l'équipe ont en effet tous loué le travail de l'Argentin et milité en faveur de sa nomination.

Solari a répondu aux attentes, mais le plus dur reste à faire. Sa mission est de maintenir le Real Madrid au sommet et d'essayer de poursuivre la moisson de titres que connait ce prestigieux club depuis quelques années. Il tentera également de marcher sur les pas de son ex-coéquipier Zinedine Zidane, qui avait été intronisé dans des circonstances similaires et un vécu sur le banc comparable en 2016 (en remplacement de Rafael Benitez) pour accomplir ensuite ce qu'aucun de ses prédécesseurs n'a réussi.

Prochain article:
Accord trouvé pour le transfert de Piatek à Milan
Prochain article:
Chelsea, Eden Hazard évasif sur son avenir : "Je vais prendre le bon virage"
Prochain article:
Ligue 1 : Nantes-ASSE et Toulouse-Angers décalés
Prochain article:
Manchester City - Benjamin Mendy enfin de retour après deux mois d'absence
Prochain article:
Cardiff, Ken Choo : "Emiliano Sala était si heureux de nous rejoindre"
Fermer