Nkunku encore présent, le duo Lo Celso-Motta...Les 3 choses à retenir d'Amiens-PSG (2-2)

Commentaires()
Getty Images
Les semaines se suivent et se ressemblent. Après Guingamp, le PSG revient d'Amiens avec un nul (2-2), face à une équipe qui n'a pas démérité.

Les Parisiens ont décidément du mal à rentrer dans leur match, la faute à une fin de saison qui n'a plus d'enjeu hormis la finale de la Coupe de France. Néanmoins cette fois-ci il a fallu moins d'une demi-heure aux Parisiens pour ouvrir le score. Sur une passe de Pastore, Cavani a trompé Gurtner sur un tir croisé ras de terre (26è, 0-1). Les hommes d'Unai Emery ont maitrisé pendant une bonne partie de la première période. Au retour des vestiaires, Areola s'est fait surprendre par Konaté à la 47è minute (1-1) qui a égalisé pour les siens. C'était sans compter sur Moussa Konaté qui a doublé la mise sur une passe de Kakuta (80è, 2-2). Les Rouge et Bleu repartent de nouveau avec le point du nul, après Guingamp dimanche dernier (2-2). 

Nkunku répond toujours présent

Titularisé pour la 4è fois cette saison en Ligue 1 (dont la première fois le 3 mars dernier à Troyes), le titi parisien a marqué son 4ème but. Celui dont Unai Emery a encore fait l'éloge récemment sur sa progression peut se targuer d'être efficace : mis à part à Bordeaux, il a marqué à chaque fois qu'il a été aligné d'entrée, rendant ainsi la confiance de son coach. Ce vendredi soir à Amiens, il a été plutôt réaliste : sur ses deux tirs cadrés, il a inscrit un  but, qui plus est celui qui donne l'avantage à son équipe. Sa qualité de passe a encore frappé au Stade de la Licorne : 97,7% de passes réussies, soit de loin le meilleur total pour un joueur parisien. Il a été remplacé par Mbappé à la 84è. 

Le duo Lo Celso - Motta

On pourrait regretter de n'avoir vu plus souvent cette combinaison-là. Le jeune argentin et l'Italien de 35 ans ont été impressionnant de ressemblance. A la mi-temps, les statistiques étaient similaires : 8 duels pour une réussite de 87,5%. Même au niveau défensif, ils s'étaient arrêtés à 3 tacles chacun. Même si l'ancien intériste a, au final, devancé son apprenti, les deux se sont talonnés jusqu'au remplacement de la sentinelle par Rabiot à la 78è. Les deux joueurs se sont bien trouvés : Lo Celso a échangé 16 passes avec Motta tandis que l'inverse s'est produit à 15 reprises. Malheureusement, entre la fin de saison et l'avenir du vice-capitaine de Paris, on reste un peu sur notre faim. 

L'article continue ci-dessous

PSG Paris Saint-Germain celebrate

La stat Opta : 

Amiens affiche 41 points après 35 matches de Ligue 1 cette saison, soit le 2e meilleur total pour une équipe débutante en L1 au 21e siècle derrière Evian TG (49 en 2011/12). 

Sabrina Belalmi, au Stade de la Licorne 

Prochain article:
Mercato - Marwane Elaz (Vitré) proche de Concarneau
Prochain article:
L'index de performance de la Ligue 1 - Mbappé devance Neymar et Cavani pour la 1e place
Prochain article:
Coupe de France - Le match Entente SSG-Nantes reporté à dimanche 16h30
Prochain article:
Nantes - Waldemar Kita : "Emiliano Sala voulait absolument dire au revoir à ses copains"
Prochain article:
ENTRETIEN - Vincent Felder (Andrézieux) : "Je pense que ce sera encore plus compliqué que face à l'OM"
Fermer