News Résultats en direct
Coupe du monde féminine

Nigeria - France (0-1) : Les remplaçantes sur courant alternatif au Roazhon Park

23:10 UTC+2 17/06/2019
Eve Perisset France
Lors du troisième match de groupe face aux Super Falcons, les joueuses alignées pour faire souffler les cadres ont alterné le bon et le moins bon.

Viviane Asseyi : mention bien

La Bordelaise disputait son tout premier match en Coupe du monde et n’a montré aucune pression face à un tel événement. Complice avec Amel Majri, elle a enchaîné quelques bonnes percussions. En deuxième période elle était tout proche d’offrir un but à Gaëtane Thiney sur un centre bien senti. Elle a même obtenu le penalty à l’origine de l’ouverture du score de Wendie Renard, qui a pu bénéficier d’une seconde tentative après son raté initial. Viviane Asseyi a rendu une copie très intéressante et pourra sans doute rejouer lors de la phase à élimination directe.

Ève Perisset : mention bien

Alignée sur le côté droit de la défense à la place de Marion Torrent, la joueuse du PSG a été à son avantage avec plusieurs interventions lucides et une belle activité dans son couloir. Défensivement, elle a été irréprochable avec 100% de duels gagnés (7 disputés), ce qui démontre sa détermination. La Parisienne a marqué quelques points mais sa concurrente montpelliéraine devrait logiquement reprendre sa place pour le huitième de finale.

Delphine Cascarino : mention passable

Titulaire lors du premier match contre la Corée du Sud (4-0), la jeune ailière de 22 ans a été moins en lumière ce lundi soir à Rennes. Si elle est à l’origine d’un des seuls frissons de la première période avec un crochet bien senti suivi d’une accélération non récompensée, elle n’aura pas su enchaîner derrière au retour des vestiaires. La Lyonnaise a perdu 14 ballons en jouant un peu plus d'une heure, une statistique symbolique de son match qui aurait pu être meilleur. Elle pourrait bien avoir le rôle de "supersub" pour le reste de la compétition.

Charlotte Bilbault : mention passable

Pour faire souffler la vétérante Élise Bussaglia (33 ans), la joueuse du PFC devait répondre au défi physique dans l’entrejeu. Celle qui rejoindra les Girondins la saison prochaine a été à la base de plusieurs relances mais a parfois eu du mal à se situer dans la dimension athlétique. Sonnée en première période après un sacré choc, elle a repris ses esprits après la mi-temps et a été légèrement plus entreprenante. Avec ses 81% de passes réussies, elle aura assuré l'essentiel sans se montrer rayonnante.

Adrien Mathieu, à Rennes