Nicolò Zaniolo, le maître à jouer NxGn de l'AS Rome qui est comparé à Gerrard et Lampard

Getty
L'adolescent a rejoint les Giallorossi cet été en provenance de l'Inter Milan. Il commence à rentrer dans les plans d'Eusebio Di Francesco.

Malgré quelques revers en Serie A cette saison, l’avenir de la Roma se prépare plutôt bien.

Les Giallorossi ont prospecté judicieusement sur le marché des transferts au cours des deux dernières années, acquérant une pléiade de jeunes talents offensifs alors qu'ils cherchaient à renforcer leur équipe après leur très bon parcours européen en 2017-2018.

Ante Coric, Justin Kluivert et Cengiz Under sont des gâchettes importantes de l'entraîneur Eusebio Di Francesco, tandis que Nicoló Zaniolo se voit offrir une chance de briller dans l'élite du football italien après avoir connu des périodes délicates avec la Fiorentina et Inter Milan.

Le joueur de 19 ans a commencé sa formation de footballeur avec la Viola, qui ne voyait pas l'avenir de Zaniolo au plus haut niveau. Il l'a par la suite relâché à l'été 2016. L'international espoir italien a dû recommencer sa carrière avec Virtus, une formation peu connue. Il a tout de même disputé sept rencontres de Serie B malgré son jeune âge à l'époque.

Zaniolo

L’Inter Milan a battu la Juventus pour s'attacher ses services, mais il était de nouveau sur le départ cet été lorsque les Nerazzurri l’ont utilisé comme un moyen de transaction pour recruter le milieu de terrain belge, Radja Nainggolan.

L'opération semble avoir brillamment fonctionnée pour le club de la capitale, qui a non seulement perçu une rémunération considérable pour un joueur approchant du crépuscule de sa carrière, mais a également recruté une star en devenir, selon son ancien entraîneur à l'Inter, Stefan Vecchi.

"Il deviendra titulaire et prendra des places", a déclaré Vecchi à La Gazzetta dello Sport. "Il a les caractéristiques pour devenir un mezzala moderne. C'est un [Steven] Gerrard, un joueur du type de [Frank] Lampard."

Graphique Zaniolo

Couvert d'éloges, Zaniolo n'a pas semblé dépaysé quand Di Francesco ne lui a offert que sa troisième titularisation pour la Roma contre le Real Madrid,champion d'Europe en titre : il a créé deux occasions, réussi deux dribbles et terminé le match avec une précision de passes de 84%. Plus que des chiffres respectables pour son premier match dans la compétition des meilleurs clubs d’Europe.

Son développement n'est pas passé inaperçu non plus; Roberto Mancini l'a convoqué en équipe nationale d'Italie, dans le cadre de la Ligue des Nations de l'UEFA, avant même de faire sa première apparition avec l'AS Rome. Il n'a pas réussi à enfiler le fameux maillot bleu de la Nazionale, mais il semble que ce ne soit qu'une question de temps avant que Zaniolo ne devienne une figure clé de son club et de son pays.

Fermer