News Résultats en direct
Nice

Nice, Vieira ferme la porte à un départ de Saint-Maximin et tacle (encore) Balotelli

15:57 UTC+2 27/04/2019
Patrick Vieira Presentation Nice
L'entraîneur de l'OGC Nice ne veut pas laisser partir son talentueux ailier. Il a de nouveau tacle son ancien joueur, Mario Balotelli, parti à l'OM.

Huitième de Ligue 1, l'OGC Nice réalise une belle saison. Pour sa première année sur un banc de touche en Europe, Patrick Vieira a convaincu avec un effectif limité. L'entraîneur français, qui a perdu Alassane Pléa l'été dernier et Mario Balotelli cet hiver, a notamment pu compter sur la montée en puissance d'Allan Saint-Maximin pour animer un secteur offensif peu efficace, avec seulement vingt-trois buts inscrits.

Dans une interview accordée à la Gazzetta dello Sport, Patrick Vieira a été invité à commenter plusieurs sujets dont le mercato estival. L'AC Milan et d'autres clubs italiens seraient notamment intéressés par Allan Saint-Maximin et Malang Sarr mais l'entraîneur de Nice a fermé la porte à un départ : "Vendre Allan Saint-Maximin ? Nous ne voulons pas vendre ni lui ni Malang Sarr, bien qu'ils aient le potentiel pour jouer en Italie".

"J'attendais plus de Balotelli"

L'ancien milieu de terrain en a remis une couche sur Mario Balotelli, son ancien coéquipier, qu'il a eu sous ses ordres six mois, parti depuis à l'OM : "Quand je suis arrivé à Nice, Mario pensait déjà à autre chose. Nous avons essayé de travailler ensemble, mais il a pris du temps à retrouver la forme et peut-être que l’équipe ne l’a pas vraiment aidé. Je m’attendais à ce qu’il donne plus sur le terrain comme en dehors. Finalement nous avons décidé qu’un départ était la meilleure chose pour tout le monde. À Marseille, il a trouvé une équipe plus adaptée. Je suis vraiment heureux pour lui".

Patrick Vieira a donné son avis sur la domination de la Juventus, son ancien club, en Serie A : "La même chose se passe en France avec le PSG, en Allemagne avec le Bayern ou en Espagne avec le Real Madrid et Barcelone. La Juve fonctionne mieux que ses adversaires, l'AC Milan se reconstruit et l'Inter est coincé dans l'ère Mourinho. En général, la mentalité du football italien est trop courte. Si quelque chose ne fonctionne pas après un an, vous recommencez depuis le début. Les projets mettent du temps à se réaliser".

L'entraîneur de l'OGC Nice a évoqué l'élimination de la Juventus en Ligue des champions estimant que les joueurs se sont trop reposés sur le quintuple Ballon d'Or : "Avec Cristiano Ronaldo, la Juventus peut avoir plus de chances de gagner, c'est un champion extraordinaire, un grand professionnel. Les joueurs de la Juventus ont attendu que Cristiano Ronaldo fasse quelque chose contre l’Ajax et ils n’ont pas pris leurs responsabilités".