Nice - Fournier : "On doit produire des joueurs qui jouent la Ligue des Champions"

Commentaires()
Getty / Valery Hache
Le nouveau directeur du footballeur de l'OGC Nice, de retour au club, est ambitieux pour le centre de formation dans les années à venir.

Parti en même temps que Jean-Pierre Rivère, Julien Fournier a fait son retour au club avec le rachat par Ineos en début de saison. Celui qui est désormais directeur du football s'est confié à L'Equipe sur le nouveau projet azuréen, et notamment la volonté de développer les jeunes joueurs issus du centre de formation.

"On doit arriver à produire des joueurs qui jouent la Ligue des Champions et sont en équipe de France, comme Lyon et le Paris-SG, a-t-il estimé. On ne pourra pas être performants sur la durée si on n'est pas meilleurs dans la formation. (...) L'objectif est de garder ces joueurs. Avant, on avait l'habitude de vendre à des clubs de moindre envergure. Si on forme mieux, qu'on est capables de garder des joueurs et de les développer, ils seront prêts pour les très grands clubs."

L'article continue ci-dessous

Une stratégie qui permettra également aux Niçois d'être compétitifs sans être contraints d'investir des sommes trop importantes au mercato.

"Acheter des joueurs 50M€ serait un non-sens économique"

"Si on commençait à acheter des joueurs 50 M€, ce serait un non-sens économique au vu de notre situation, et on se ferait rattraper par le fair-play financier, précise encore Julien Fournier. Il n'est pas question qu'on entre dans une stratégie de pari, où on investit 100 M€ la première année en priant pour être en Ligue des Champions. Et si on n'y est pas... Des clubs ont choisi cette stratégie et on voit où ils en sont aujourd'hui."

Enfin, il est également revenu sur le poste d'entraîneur, affirmant vouloir continuer avec Patrick Vieira, arrivé au club à l'été 2018. "Bien sûr que je me projette avec Patrick. Mais à l'époque, je me projetais aussi avec Claude [Puel], alors que c'était autrement plus tendu qu'avec Patrick. Et on a arrêté. Il faut aussi que Patrick ait cette envie."

Fermer