Nice, Atal ouvre la porte à un départ : "Les intérêts ? Oui, j'en entends forcément parler"

Commentaires()
Getty
Révélation de la saison à Nice, le latéral algérien, qui serait dans le viseur du PSG et de clubs étrangers, a fait le point sur sa situation.

C'est la révélation de la saison du côté de l'OGC Nice. Auteur de six buts et une passe décisive en Ligue 1, Youcef Atal a surpris son monde cette saison. Arrivé sur la pointe des pieds de Belgique, le latéral droit est vite devenu indispensable dans le onze de Patrick Vieira et a été un des meilleurs niçois de la saison, si ce n'est le meilleur. Alors forcément, l'Algérien attise les convoitises et serait notamment dans le viseur du PSG, mais aussi de certains clubs étrangers. Dans une interview accordée à France Football, Youcef Atal a fait le point sur sa situation personnelle, son avenir, et n'a pas écarté un départ de l'OGC Nice cet été.

"Les intérêts ? Oui, j’en entends forcément parler. C’est difficile de faire l’impasse de tout cela avec la puissance des réseaux sociaux. Je sors d’une belle saison à Nice. Je respecte ce club, ce qu’il a fait pour moi. Je sais que c’est un club ambitieux, qui a des objectifs. Après, on verra ce qu’il va se passer. On a tous envie de jouer la Ligue des champions, de gagner des titres. C’est important dans une carrière. J’ai effectivement moi-même de tels objectifs. Après, je sais qu’il y a des intérêts pour moi. On verra… ", a expliqué Youcef Atal.

"Faire quelque chose en Egypte avec l'Algérie"

Youcef Atal Patrick Vieira Nice 2018-19

L'article continue ci-dessous

Toutefois, le latéral âgé de 23 ans, passé par Courtrai, n'est pas pressé de quitter les Aiglons, d'autant plus qu'il s'est formidablement adapté à la Côte d'Azur. Youcef Atal a avoué se sentir parfaitement bien à Nice grâce aux similitudes avec son pays, l'Algérie :  "Je suis heureux ici. Nice, c’est comme l’Algérie. C’est le même climat qu’au pays. La langue française, c’est plus simple que le flamand pour un Algérien !"

Convoqué par Djamel Belmadi pour disputer la CAN 2019 en Egypte, Youcef Atal, qui sera vraisemblablement titulaire après sa belle saison, peut nourrir de grandes ambitions avec son pays. Le latéral droit aux neuf sélections et un but avec la sélection algérienne est conscient que son équipe fait partie des sérieux outsiders à la victoire finale, et espère rendre fier le peuple algérien en réalisant quelque chose lors de cette Coupe d'Afrique des Nations en Egypte.

"Pour notre peuple, on ne doit pas tricher sur l’envie. C’est un objectif de cœur, on se doit de faire quelque chose en Égypte. On a des chances, sinon ça ne sert à rien de se déplacer. Djamel Belmadi comprend bien le fonctionnement des joueurs algériens. Je l’aime beaucoup. Mon sentiment, c’est qu’avec lui, on peut faire quelque chose…" , a conclu le défenseur de l'OGC Nice. Verdict dans quelques jours. L'Algérie débutera la CAN contre le Kenya dimanche.

Fermer