News Résultats en direct
PSG

Naples, Aurelio De Laurentiis pique le PSG : "Le Paris Saint-Germain pourrait s'appeler Paris Qatar"

11:19 UTC+2 24/10/2018
De Laurentiis Napoli
Aurelio De Laurentiis a critiqué la forte implication du Qatar au Paris Saint-Germain. Le président de Naples a ouvertement dragué Edinson Cavani.

Naples se déplace au Parc des Princes ce mercredi soir pour y affronter le PSG dans un choc déterminant pour la suite de la compétition. L'occasion pour Edinson Cavani de retrouver son ancienne équipe, mais aussi pour Carlo Ancelotti de revenir dans la capitale française. Dans un entretien accordé à Le Parisien, Aurelio De Laurentiis, réputé pour ne pas avoir sa langue dans sa poche, a réalisé un véritable florilège de petites piques envers le Paris Saint-Germain.

"Pour moi, le football n'est pas un moyen de faire d'autres investissements, comme pour le Qatar. [...] Paris n'a pas de problème économique. Si son bilan est dans le rouge, comme un prestidigitateur, il fait comme ça (il retourne la feuille posée devant lui), et le bilan devient blanc ! [...] Je connais Nasser Al-Khelaïfi, c'est une personne formidable. Je n'ai rien à dire, le problème, c'est au-dessus. C'est un problème politique. Le Paris Saint-Germain pourrait s'appeler Paris Qatar", a indiqué Aurelio De Laurentiis.

"Les portes de Naples sont ouvertes à Cavani"

Le président de Naples a ouvertement dragué son ancien attaquant : "Edinson Cavani est formidable. Il marquait plus de 30 buts chaque année avec nous. Les portes de Naples lui sont ouvertes. Je ne suis pas Qatarien. Alors s’il n’a plus envie de jouer pour Paris et qu’il réduit son salaire, on trouvera un accord avec les dirigeants du PSG. Personne ne veut retenir un joueur de cette importance mécontent. Ce n’est plus un jeune de 24 ans, mais c’est pratiquement impossible pour lui de se blesser, il est élastique. Il peut jouer jusqu’à 38 ans".

Aurelio De Laurentiis a confessé avoir tenté de recruter Alphonse Aréola l'été dernier : "Oui, je voulais prendre Alphonse Areola. J’en ai parlé avec son agent, Mino Raiola, mais il avait d’autres idées pour lui. Je suis très content de nos trois gardiens. Je n’ai jamais eu trois gardiens du niveau de Meret, Ospina et Karnezis. Ils sont doués et ont de la personnalité".

Le président de Naples a critiqué le niveau de la Ligue 1 : "Le championnat français est faible. Si Naples jouait en France, il gagnerait peut-être aussi le championnat. Je suis sûr qu'il serait très compétitif. Il y a le PSG et derrière lui, le déluge, plus personne (...) Si après 10 journées de championnat une équipe est à 30 points et la deuxième à 22 points, comme en Ligue 1, il y a quelque chose qui ne marche pas, qui n’est pas équilibré. Le PSG veut gagner la Ligue des champions en forçant la main, mais pour quoi faire ?".