Nantes, Vahid Halilhodzic : "On n'avait pas gagné depuis un siècle"

Commentaires()
Getty
Vahid Halilhodzic n'a pas caché son soulagement après la victoire de Nantes face à Bordeaux dans le derby de l'Atlantique (1-0).

Sur une pente glissante depuis la tragédie d'Emiliano Sala, le FC Nantes était en quête d'un match référence pour repartir de l'avant.

C'est chose faite avec une courte mais précieuse victoire dans le derby de l'Atlantique contre les Girondins de Bordeaux (1-0), ce dimanche. Un succès acquis grâce à Nicolas Pallois, défenseur buteur en seconde période pour les Canaris.

Ce résultat permet à Nantes de revenir à deux petites unités du club au scapulaire en milieu de tableau.

"On n'avait pas gagné depuis un siècle, donc ça fait plaisir", a souflé Vahid Halilhodzic dans des propos relayés par L'Equipe. "Cette victoire est méritée, on aurait pu marquer encore quelques buts mais c'est une vraie revanche sur le premier match que j'avais disputé avec Nantes (défaite 3-0). On a eu quelques belles occasions, mais le plus important était de l'emporter".

L'article continue ci-dessous

Le technicien bosniaque estime néanmoins que son équipe doit vraiment franchir un cap sur le plan de l'efficacité. "Je suis encore un peu inquiet sur l'efficacité. Dans la construction déjà, trois quatre fois nous avions de meilleurs choix à faire dans les trente derniers mètres. Ce n'est pas la première fois. Cela m'inquiète un peu. Il manque cette adresse quand on tourne autour du but. J'avais demandé que l'on reste toujours bien organisé, en bloc et, aujourd'hui, cela a été le cas. J'ai retrouvé l'esprit, c'est comme un deuxième départ".

De son côté, Eric Bedouet, l'entraîneur bordelais, n'a pas caché sa déception après la pâle copie des siens. "On ne se sent pas capables de renverser cette situation en ce moment, on a réagi mais ce n'est pas suffisant pour espérer l'emporter. On fait une faute grossière sur le but. Si on n'est pas capables de mettre des buts à l'extérieur, au moins ne pas en prendre !".

"En plus, c'est Nico Pallois, on connaît bien. On savait qu'ils étaient dangereux sur coups de pied arrêtés. On a fait une erreur, on l'a payée cash ! Ce sont des petites choses facilement gommables. Il faut s'améliorer dans toutes les lignes. Quand on prend des buts, ce ne sont pas uniquement les défenseurs, surtout là", a conclu Eric Bedouet.

Fermer