Nantes - Emiliano Sala, un serial-buteur aux statistiques décapantes

Commentaires()
Getty
À un but seulement de Kylian Mbappé, l'actuel meilleur buteur de Ligue 1, Emiliano Sala présente des stastiques bien supérieures aux saisons passées.

"Il ne partira pas cet hiver à moins de 30 millions", a déjà annoncé Waldemar Kita. Le président nantais a mis les choses au clair. Malgré un contrat qui se termine en juin 2020 et une prolongation qui aura du mal à aboutir, Emiliano Sala (28 ans) restera au FC Nantes à moins d'une offre irrefusable pour ses dirigeants. Après le match nul à Rennes (1-1), le 11 novembre dernier, l'entraîneur Vahid Halilhodzic ne tarissait pas d'éloges à l'égard de son attaquant, indiquant que s'il continuait ainsi il terminerait la saison à vingt buts. Un total jamais atteint depuis son arrivée au FC Nantes, en 2015. Son record sur une saison étant de 12 buts sous les couleurs jaune et verte.

Emiliano Sala infographie

Aujourd'hui à 11 réalisations après 15 journées, Emiliano Sala est largement en avance sur son habituel tableau de marche. La saison dernière, par exemple, le longiligne attaquant ne pointait qu'à 4 buts à ce stade de la compétition, contre 3 buts la saison précédente. Alors, forcément, ne pas le voir marquer vendredi à Saint-Etienne (3-0) avait de quoi surprendre, tant il avait pris l'habitude d'être le porte étendard d'une équipe reboostée par l'arrivée de "Coach Vahid", en dépit de sa lourde défaite dans le Forez.

Cette saison, Sala marque un but toutes les 93 minutes. Et encore une fois, c'est bien mieux que les saisons précédentes. L'an dernier, il fallait se contenter d'un but toutes les 253 minutes après 15 journées, contre 214 un an plus tôt. Une efficacité redoutable pour celui qui marque tous les 2,6 tirs, et qui a fait oublier un été agité, où le FC Nantes est allé contre sa volonté alors qu'il souhaitait rejoindre Galatasaray"L’unique réponse, aujourd’hui, ce sont mes pieds. Je ne suis pas là pour polémiquer, je suis là pour que les gens comprennent ce que j’ai ressenti", a-t-il répondu à Ouest-France fin octobre. La suite n'est que réussite avant le très attendu Nantes-OM ce mercredi.

Fermer