Mourinho rappelle que son dernier titre "c'était il y a 3 ans et non 20 ans"

Dernière mise à jour
Commentaires()
José Mourinho, le manager de MU, a certifié que ce n'est pas à cause d'un titre abandonné prématurément à City qu'il n'était plus un gagneur.

Alors qu'il reste encore cinq journées à jouer, Manchester United a laissé définitivement filer Manchester City vers le titre du champion d'Angleterre en s'inclinant face à West Bromwich Albion dimanche (0-1). Une défaite fatale donc et qui a valu à José Mourinho des critiques très acides.

The Special One était remonté après la partie. Mais pas seulement en raison de la prestation de ses joueurs. Il l'était aussi par rapport au traitement que lui ont réservé les journalistes. "J'ai gagné huit championnats. Je n'étais donc pas dans la lune après avoir gagné contre eux la semaine dernière, a-t-il d'abord déclaré". 

Le coach portugais a ensuite confié qu'il y a de plus en plus de personnes qui se réjouissent de ses faux-pas. Mais que cela ne l'empêche de rester fidèle à ses principes : "Cela ne me rend pas super heureux. De mon point de vue cela a certainement affecté certaines personnes qui sont heureuses de ça. J'ai confiance en mon travail, c'est sûr, je n'ai aucune raison de ne pas l'être. Comme je le dirais, huit titres restent huit trois titres et trois PL restent trois PL".

Le dernier titre national de Mourinho remonte à 2015. Cela commence à faire longtemps, mais ce n'est pas de nature à l'inquiéter : "La dernière Premier League ce n'était pas il y a vingt ans, c'était il y a trois ans. Je sais comment gagner. J'ai confiance en moi, mais je ne joue pas, vous comprenez ? D'après mon expérience, vous ne gagnez pas de titres, avec de l'incohérence".

Pour finir, le coach mancunien a quand même tenu à féliciter City pour sacre et Guardiola pour le travail qu'il a fait depuis son arrivée en Angleterre : "Je ne sais pas si j'ai été le premier, mais je les ai félicités dans les yeux, quand j'ai eu la chance de le faire. Je savais que tôt ou tard cela allait arriver. Ils ont dû être énervés en voyant qu'ils sont sacrés après notre défaite. Ils ont remporté le titre car ils ont été les meilleurs".

Prochain article:
Manchester City, Benjamin Mendy opéré du genou gauche
Prochain article:
Modric défend Sergio Ramos avant Croatie-Espagne
Prochain article:
Le Betis Séville confirme sa volonté de garder Lo Celso : "Nous sommes convaincus qu'il va rester"
Prochain article:
Messi et l'Argentine, la fin est-elle possible ?
Prochain article:
Pays-Bas-France - Sans Pogba et Hernandez, N'Zonzi et Digne tiennent la corde
Fermer