News Résultats en direct
Qatar

Mondial 2022 - Michel Platini explique pourquoi il a opté pour le Qatar

12:50 UTC+1 06/11/2019
Platini
Invité de la radio France Info ce mercredi matin, Michel Platini a justifié le choix d'avoir opté pour l'attribution du Mondial 2022 au Qatar.

Après plusieurs années compliquées sur un plan judiciaire comme personnel, Michel Platini entrevoit enfin la fin du tunnel. Suspendu 4 ans de toute activité liée au football en 2015 par la justice interne de la FIFA pour un paiement controversé de 2 millions de francs suisses, reçu du président de la FIFA, Sepp Blatter, lui aussi suspendu, l'ancien numéro 10 de l'équipe de France est désormais libre d'éxercer, et donc de rebondir. 

En effet, la suspension en question s'est terminée le 7 octobre dernier, et l'ancienne légende de la Juventus Turin envisage donc de faire son grand retour. Mais comme en témoignent ses dernières déclarations, Michel Platini ne sait pas encore de quoi son avenir sera fait. 

"Ca faisait cinq ou six fois que le monde arabe avait perdu"

En attendant d'y voir plus clair, le Français était l'invité de France Info ce mercredi. L'occasion de revenir sur son vote en faveur du Qatar pour l'obtention du Mondial 2022. "J'ai toujours voté pour le développement du football. J'avais voté pour le Maroc quatre ans avant. J'ai créé l'Euro dans 13 pays parce que ça permettra à beaucoup de pays de recevoir l'Euro, de créer des stades et de gagner quelque chose, et puis ça faisait cinq ou six fois que le monde arabe avait perdu. Et donc à un certain moment, pour le développement du football, c'est formidable d'aller dans le Golfe", a d'abord justifié Michel Platini, assumant parfaitement son choix. 

"J'avais demandé deux choses. J'avais demandé que ce soit la Coupe du monde du Golfe, c'est-à-dire que le Qatar fasse éventuellement un effort pour ramener avec eux Abou Dabi, Dubaï, le Bahreïn et tout le Golfe, et puis la deuxième chose, que la Coupe du monde soit en novembre, en décembre", a ensuite ajouté l'ancien joueur de l'Equipe de France, pas du genre à fuir ses responsabilités face aux médias.