Mercato - Umut Bozok (Nîmes) songe à un départ cet été

Commentaires()
Getty
Peu en vue cette saison à Nîmes malgré la bonne saison des Crocodiles, l'attaquant de 22 ans songe à quitter le club lors du mercato estival.

Meilleur buteur de National puis de Ligue 2 lors des deux dernières saisons, Umut Bozok a vécu une adaptation difficile en Ligue 1, lors de cet exercice 2018-2019. Titularisé à seulement 14 reprises et simplement auteur de 2 réalisations, le jeune attaquant du Nîmes Olympique n'a pas été l'un des artisans majeurs de la bonne saison réalisée par les Crocodiles, terminée à une très honorable 9ème place, au contraire de Téji Savanier, lui qui a terminé meilleur passeur de l'élite. 

Umut Bozok Caen Nimes Ligue 1 05122018

L'article continue ci-dessous

Une déception, forcément, pour celui qui avait impressionné la deuxième division de par son talent et sa précocité, le natif de Saint-Avold n'étant âgé que de 22 ans. Régulièrement présent sur le banc des remplaçants, Umut Bozok n'est d'ailleurs pas sûr d'être prêt à vivre une nouvelle saison dans ces conditions, nourissant un besoin logique de jouer afin de retrouver le rythme et, par la même occasion, le sens du but qui lui a tant fait défaut ces derniers mois. 

"Si c’est pour revivre une saison comme celle-là..."

C'est en tout cas ce que le principal intéressé a déclaré ce dimanche, dans des propos rapportés par La Provence. "J’ai vécu une très belle saison avec Nîmes, l’an dernier, contrairement à cette année où ce fut beaucoup plus dur. Or, pour qu’un joueur soit épanoui, il lui faut du rythme et de la confiance. Il faut qu’il prenne du plaisir", a d'abord concédé le numéro 19 des Crocodiles, frustré par ses récentes prestations. 

"Aujourd’hui, ce n’est pas mon cas et je ne sais pas si c’est à Nîmes que je pourrais trouver ce bonheur. Dès lors, concernant mon avenir, c’est encore très flou à cette heure. Je ne sais pas de quoi sera fait demain. En tout cas, si c’est pour revivre une saison comme celle-là... Ce ne sera pas au Nîmes Olympique", a poursuivi Umut Bozok. Encore lié à Nîmes jusqu'en juin 2020, le franco-turc n'exclut pas de ne pas honorer son contrat pour se relancer.  

Fermer