Mercato - Rafik Guitane dans les pas d'Ousmane Dembélé à Rennes

Commentaires()
Getty
Ami et ancien partenaire d'Ousmane Dembélé à Evreux, Rafik Guitane marche dans les pas de "Dembouz" en signant à Rennes où il arrivera l'été prochain.

Le Stade Rennais a bouclé son mercato mercredi soir avec l'arrivée de Rafik Guitane (18 ans). "La pépite", comme le surnomme Zinedine Ferhat. L'international français U19, recruté pour 10 millions d'euros, s'est engagé jusqu'en 2022 et terminera la saison en prêt au Havre. "Je suis très content d’intégrer le club. Je n’entends que du bien sur le Stade Rennais. C’est un bon club formateur mais pas seulement", a réagi l'enfant d'Evreux, où il a grandi dans le même quartier qu'Ousmane Dembélé, son ami et ancien coéquipier.

Supervisé par Rennes... depuis mars 2011

Un an et demi après le départ de son "grand frère" pour Dortmund, c'est au tour de Rafik Guitane d'arriver à Rennes. Tout un symbole. "Il a joué avec Ousmane Dembélé, ce sont deux grands amis. Rafik veut marcher sur les pas d'Ousmane. Ils sont issus de deux générations différentes (1997 pour Dembélé, 1999 pour Guitane), mais ils ont tous les deux beaucoup de talent", confirme un proche de Rafik Guitane, que Rennes a commencé à superviser en mars 2011, sans pour autant que le club ne se décide à faire une proposition.

L'article continue ci-dessous

Au sein de la cellule de recrutement du club breton, Rafik Guitane est connu depuis bien longtemps. Mais magré des qualités certaines, il n'avait pas convaincu suffisamment pour que le club ne l'invite en stage en Bretagne. À Lens, où il a été proposé à Marc Westerloppe... aujourd'hui à Rennes, et à Troyes, notamment, le jeune Guitane s'est aussi heurté à des refus. "Personne n'en voulait. Soit il était trop petit (1,64 m), soit trop frêle, soit trop personnel. Il avait tous les défauts du monde", raconte un de ses anciens coaches.

"Je n'ai jamais vu un joueur avec de telles qualités"

En le recrutant en 2013, Le Havre a fini par lui faire confiance. C'est là-bas qu'il a fait ses gammes, intégrant les équipes de France jeunes. Mais une blessure aux ligaments croisés est venue contrarier sa montée en puissance en janvier 2017. Un moment clé, raconté par le jeune havrais Teddy Lia, grand ami du meneur de jeu. "Rafik a toujours été serein. C'est un jeune joueur qui ne connaît pas la pression. Après sa blessure aux ligaments croisés, il a travaillé encore plus dur. Il s'est endurci", confie Teddy Lia, d'un an son aîné.

Zinedine Ferhat, dans une interview pour Goal, ne cachait pas non plus son admiration pour le néo-rennais, apparu 11 fois cette saison (2 titularisations). "Moi, à son âge, je n'ai jamais vu un joueur avec de telles qualités. Il est capable d'éliminer cinq joueurs en un seul crochet", nous disait le co-meilleur passeur de Ligue 2 (12). Seule réserve, émise dans le giron rennais, la réaction à cette signature de certains jeunes et de leur entourage qui négocient actuellement un contrat avec le club. Le sujet pourrait bien être mis sur la table...

Fermer